Personne n'a le droit de dire que j'ai tort...

2 novembre 2012 ///

La semaine dernière, un ami m'interrompt pour me demander ce que je pensais de l'opposition au mariage homosexuel suite à la manifestion qui s'est déroulé dans 75 villes de France le 23 Octobre. Ne sachant pas vraiment par où commencer, je me lance malgré tout en essayant d'expliquer pourquoi les chrétiens tiennent cette position sur l'homoséxualité. Au cours de la discussion, quelqu'un fait la remarque que le Christianisme est fondé sur le precepte suivant:
"Ne jugez pas afin de ne pas être jugés" Matthieu 7:1
En se réferrant à ce verset, ceux qui étaient autour de la table sous-entendaient que les chrétiens n'avaient pas le droit de faire des jugements moraux puisque Jésus l'a dit si clairement. Ils ont continué en soulignant que Jésus condamne l'hypocrisie de celui qui juge :
"Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil?" 
Dans cet article, je ne vais pas rentré dans le débat sur le mariage homosexuel mais je vais chercher à montrer à quel point ces versets sont complètement sortis de leur contexte. Voici les raisons pour lesquelles je pense que ces versets sont compris hors-contexte.

En y réfléchissant et en lisant un livre sur ces versets, j'ai remarqué que mes amis concluaient que la religion chrétienne était fondée sur l'amour, et pour cette raisons, les chrétiens n'avaient pas le droit de prendre position et de faire un jugement sur un sujet particulier de la société.

C'est un verset qui est souvent utilisé lorsqu'il y a un contentieux. Je pense que Matthieu 7:1 est le verset le plus mal compris de la Bible. Il est utilisé de manière abusive par bon nombre de chrétiens qui cherchent à justifier leur mauvais comportement. On utilise souvent ce verset comme un genre de bouclier ou une barrière qui nous protège des jugements des autres. On utilise ce verset en gros pour dire: "Je n'ai de comptes à rendre à personne et surtout pas à toi et encore moins à Dieu."

Souvent ce verset est suivit par la phrase et la question suivante: "Ne sommes-nous pas tous des pêcheurs! Qu'est-ce qui nous donne le droit de poser un jugement moral sur une autre personne?"

Cependant lorsque nous regardons plus précisemment le contexte de Matthieu 7 et aussi plus globalement aux autres enseignements dans le reste de la Bible, cela devient clair que nous ne pouvons pas utiliser ces versets pour justifier notre liberté morale, notre autonomie, notre indépendance. Jésus n'était pas en train de suggérer que personne n'a le droit de faire un jugement moral sur une situation particulière ou une attitude particulière.

Mais concrètement, Jésus attaque l'hypocrisie des Pharisiens qui remarquaient rapidement le péché des autres mais qui étaient aveugle envers leur propre péché. Dans Matthieu 7:1, nous avons un exemple de la vie d'un disciple fidèle de Christ, un disciple qui pourchasse la sainteté fondé sur une révérence de Dieu.

A travers ces versets, Jésus attaque l'hypocrisie des Pharisiens qui étaient connus pour condamner les manquements des autres mais qui agissaient de la même manière. C'est pour cette raisons que Jésus leur dit que s'ils s'amusent à juger les autres avec certains critères, Dieu les jugera avec ces mêmes critères. Jésus souligne que l'hypocrite qui juge fera face au même jugement de Dieu. La conclusion de Jésus est la suivante: "arrêtons de juger hypocritement les autres et occupons nous de notre péché".

Mais il affirme en aucun cas que nous n'avons pas le droit de faire des jugements moraux. Jésus ne condamne pas la responsabilité mutuelle et morale que nous avons mais il attaque l'hypocrisie des Pharisiens.

Voici une illustration qui présente le problème des Pharisiens: imaginez le cas où un père voit sa fille sortir dans une tenue pas très correcte. En tant que représentant mature et adulte, le père a le droit de limiter des frontières morales pour sa fille en remarquant qu'elle doit s'habiller différement. Cependant imaginez que ce même père juste après que sa fille soit partie pour sortir allume son ordinateur et surfe sur internet pour regarder des sites pornographiques. Il y avait une minute, il adressait sa fille en définissant des règles pour que sa fille s'habille modèstement mais deux minutes plus tard, il fantasme sur internet. Voilà le type d'hypocrisie que Jésus attaque.

Malheureusement, l'église a terni sa réputation à cause d'individus qui disent une chose en public et font le contraire en privé. C'est évident que l'église sera toujours un lieu rempli de pêcheurs mais la Bible nous demande de vivre des vies consistantes et intègre afin de ne pas dénaturer le nom de Christ ni en détruisant la réputation de l'église.

En réalité, nous devons tous être attristé par le péché dans notre vie personnel parce que nous sommes conscients des standards moraux établis par Dieu. La Bible démontre que nous devons en tant que chrétien nous répentir de nos péchés à cause de la sainteté de Dieu. La Bible nous appelle aussi à nous corriger, à nous reprocher, et à nous encourager les uns les autres dans l'amour.

C'est clair que personne ne sera parfait dans ce monde mais tous ensemble nous devons mettre en place une guerre sans merci contre le péché. Dieu nous a donné le Saint-Esprit, ainsi que nos frères et soeurs dans l'église pour mettre à mort le péché dans nos vies. Regardez ce que dit Paul dans Galatiens:
"Frères et sœurs, si un homme vient à être surpris en faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le dans un esprit de douceur. Veille sur toi-même, de peur que toi aussi, tu ne sois tenté. Portez les fardeaux les uns des autres et accomplissez ainsi la loi de Christ. Si quelqu'un pense être quelque chose alors qu'il n'est rien, il se trompe lui-même. Que chacun examine ses propres œuvres, et alors il aura de quoi être fier par rapport à lui seul, et non par comparaison avec un autre, car chacun portera sa propre responsabilité."
Remarquez que Paul assume que si un chrétien chute dans sa vie chrétienne, d'autres chrétiens doivent chercher à le redresser dans un esprit de douceur.

Jésus n'interdit pas le jugement moral mais il attaque plutôt l'hypocrisie arrogante de celui qui juge en oubliant de se juger lui-même. Prenons garde de cette culture du 21ème siècle qui refuse de prendre leur responsabilité et de se remettre en cause.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire