Livestrong

24 octobre 2012 ///


Article rédigé par Terry Chan qui étudie à Gordon-Conwell Theological Seminary dans le Massachusetts aux  Etats-Unis

Tout amateur de cyclisme, combattant du cancer, ou fashion victime sait de quoi il s'agit. Pour les autres, il s'agit d'un bracelet jaune en silicone qui a été lancé en 2004, porté par le cycliste américain Lance Armstrong pendant le Tour de France. Les recettes de vente du bracelet sont destinées à la fondation de Lance Armstrong pour lutter contre le cancer, lui-même étant un survivant. Le succès du bracelet a notamment été boosté par la notoriété de Lance et surtout par ses sept succès sur au Tour de France.

Malheureusement ces dernières semaines, USADA, l'agence américaine
contre le dopage a rendu public un dossier basé sur les témoignages de ses ex-coéquipiers accusant ce dernier d'avoir utilisé des méthodes de dopage. Cette semaine, Armstrong a même été retiré de ses titres sur le TDF.

Litéralement, “livestrong” signifie “vis fort” ou “soit fort”. Le message envoyé par ce petit bracelet est bien évidemment fort pour tout(es) ceux et celles qui luttent contre une maladie telle que le cancer de la part d'un survivant aussi médiatique que Armstrong. Avec un tel dénouement, cependant, les déçus ne peuvent qu'être nombreux. Ceux et celles qui croyaient en lui et en sa cause peuvent légitimement se sentir trahis. Les victoires d'Armstrong ont été marquées par des années de mensonges. Il a été plus fort que les autres, grâce à la tricherie. La chute n'en est que plus brutale.

Le monde nous demande d'être fort et invicible, comme le fut Armstrong. Dieu, lui, nous demande d'être faible. Être faible comme le fut Paul. Dieu demande aux Chrétiens d'être faible parce que c'est dans cette condition que Sa puissance se manifeste pleinement. D'ailleurs Paul s'en est même targué: “C'est pourquoi je me vanterai plutôt de mes faiblesses, afin que la puissance du Christ repose sur moi.” (2 Cor. 12:9) Quelle différence entre ce que nous dit le monde et Dieu. Les conséquences en sont également distinctes. D'une part, être fort est humainement possible mais pour combien de temps et surtout à quel prix? De l'autre côté, être faible en Dieu signifie que nous n'avons pas besoin de compter sur notre force; mais cela veut surtout dire qu'Il nous appelle à nous reposer entièrement sur Lui. Quoi de mieux que de compter sur Jésus?
Celui qui a conquis la mort et vaincu Satan à la Croix, la manière la plus humiliante aux yeux des hommes. Mais c'est dans la puissance de Dieu qu'il a été ressuscité trois jours plus tard.

C'est seul dans le message de l'Evangile et la cause pour Christ que nous devons mettre notre espoir parce que comme le dit sit bien l'apôtre Paul, “Car c'est lorsque je suis faible que je suis réellement fort.” (2 Cor. 12:10)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire