Le non-conformisme

9 octobre 2012 ///

John Stott présente 8 caractéristiques dans son livre du"disciple radical". L'une d'entre-elle est le non-conformisme.

Il montre que le chrétien et l'église ont deux responsabilités à tenir dans ce monde:
1/ Ils doivent vivre, servir, et être des témoins dans le monde.
2/ Ils doivent éviter d'être contaminer par le monde. 
Dans cette situation, le chrétien et l'église ne peuvent pas s'évader du monde pour preserver leur sainteté, ni se conformer au monde en sacrifiant leur sainteté.

L'évasion du monde comme le conformisme au monde sont interdits pour le chrétien. C'est un thème central de la Bible où nous voyons que Dieu choisit un peuple pour qu'il soit différent du monde, Lévitique 11:45: "Soyez saint parce que je suis saint." Vous pouvez aussi trouver ce thème dans les passages suivants (Lévitique 18:3-4/ Ezekiel 11:12/ Matthew 6:8/ Romans 12:2)

Lorsque Dieu nous appelle à un discipulat radical, il nous appelle à devenir des non-conformistes. C'est un appel à faire partie d'une contre-culture. 

Pour savoir comment définir cette contre-culture, nous devons d'abord explorer les tendances culturelles contemporaines qui menacent l'Eglise et les chrétiens.

John Stott présente 4 tendances contemporaines qui menace le Christianisme:


1/ Le pluralisme: affirme que toute vérité est potentiellement valide et mérite notre respect de manière équitable. Cette tendance rejette ouvertement les prétentions chrétiennes qui présente un message final et unique. Le pluralisme condamne l'arrogance d'essayer de convertir des gens à un système de penser unique puisque il identifie le Christianisme simplement à une opinion. Cette tendance rentre clairement en conflit avec l'affirmation du message chrétien que Jésus est unique.

2/ Le matérialisme: même s'il est vrai que le Christianisme est matériel du fait que Dieu a crée un monde matériel et de par l'humanité de Jésus, le Christianisme n'est cependant pas matérialiste. Car le matérialisme se préoccupe des choses matériels qui peuvent satisfaire l'appêtit spirituel. Jésus affirme clairement que stocker des trésors sur terre mais au ciel et nous alerte du danger de la convoitise. Il nous appelle au contraire à nous satisfaire en soulignat que "nous sommes nés avec rien dans les mains et que nous mourrons avec rien dans les mains" (Job 1:21)

3/ Le relativisme moral: le monde a perdu le nord, personne ne sait ce qui est bien ou mal, et le relativisme s'infiltre dans les églises. Cette tendance est très visible en ce qui concerne l'éthique sexuelle, alors que le mariage était accepté universellement il y a quelques années, certaines églises ne disent plus rien contre la co-habitation sans être marié, ou encore l'homoséxualité devient une alternative légitime. On pense facilement que Jésus n'a rien affirmé sur le sujet, et pourtant dans Genèse 1:27, Dieu créa un homme et une femme et institua le mariage dès Genèse 2:24. La mode actuelle est de penser que "la moralité est arbitraire" alors qu'elle a été instituée par Dieu. Les disciples de Jésus doivent être en désaccord, nous devons chercher à appliquer les principes de la Bible dans chaque situation sans être rigide dans nos décisions éthique mais en écoutant sérieusement ce qu'affirme la parole de Dieu sur le sujet.  

4/ Le narcissisme: Narcisse est tombé amoureux de lui-même en regardant un reflet de son visage sur une rivière et s'est noyé en tombant dans l'eau. Il a fait preuve d'un amour excessif de soi, une admiration de soi. Entre Facebook et tous les autres réseaux sociaux, nous vivons dans une culture obsédée par le "moi". Encore une fois cette tendance s'infiltre dans nos églises où nous entendons des messages qui nous encouragent plus à aimer Dieu ni notre prochain, mais à nous accomplir personnellement en dehors de la communauté chrétienne. Remarquez que "l'amour de soi" fait partie des signes de la fin des temps (2 Timothée 3:2). La communauté chrétienne est fondé sur l'amour "agape" qui se sacrifie en service des autres. Tout le temps que nous passons à nous préoccuper de notre petite personne représente du temps que nous n'utilisons pas pour servir et aimer notre prochain et notre communauté chrétienne. L'amour de l'autre est le plus beau message de la Bible: Jésus est l'exemple parfait de cette amour.

Voici 4 tendances contemporaines qui menacent les chrétiens d'après John Stott. J'attends vos commentaires!



2 commentaires:

  1. Yes, tres bon dernier livre de John Stott. Un tres bon guide pour une vie de disciple!!

    RépondreSupprimer
  2. Oui il est super, on ressent toute son expérience dans son livre!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire