Nombres

23 mai 2012 ///

Si le livre de Lévitique n'est pas toujours très appétissant à la première lecture, le livre de Nombres est l'un des livres les plus difficile à lire. C'est un mélange de genres litérraires, il y a une narration, des lois additionnels, des recensements, des oracles d'un prophète païen, la bénédiction d'Aaron... Avec tous ces genres de litérrature, c'est difficile de trouver comment toutes ces histoires forment ensemble une trame logique linéaire.

Mais le livre de Nombres raconte le pèlerinage du peuple de Dieu du mont Sinaï vers les plaines de Moab, sur le  point de conquérir le territoire. Mais ce sera seulement la seconde génération qui rentrera dans ce territoire. La génération de l'Exode est jugé par Dieu parce qu'ils ont refusé d'entrer par la route la plus directe à Kadès et pour d'autres raisons. Les narrations du voyage du peuple se trouvent dans les chapitres 9 à 22.

Pour bien profiter de la narration du livre de Nombres (le voyage et les autres péripéties), nous devons nous souvenir de ce qu'il s'est passé dans la Genèse et l'Exode. Sans le contexte de la Genèse et de l'Exode, le livre de Nombres devient difficile à lire et presque incompréhensible.

En lisant le livre de Nombres, nous devons constamment garder en vue l'alliance que Dieu a fait à Abraham: sa descendance héritera les terres du Canaan. Dieu garde ses promesses malgré la reluctance et la désobéissance des Israélites.

La conquête de cette terre doit maintenant se faire à travers le peuple de Dieu alors que dans l'Exode, Dieu était le soldat qui combattait contre Pharaon. C'est pour cette raison que le livre présente des recensements dans le livre.

Mais il faut aussi remarquer dans ce livre l'accent sur le tabernacle. Le livre de Nombres passe beaucoup de temps à parler de la présence de Dieu au milieu de son peuple. Il se focalise aussi sur la gloire que Dieu mérite quand les Israelites auront conquérit la terre.

Mais le peuple de Dieu dans Nombres ne fait pas ce qu'il faut. Ils n'arrêtent pas de se plaindre et de désobéir. On observe tout au long du livre que Dieu n'a pas beaucoup de choses positives à dire à leur sujet. Les Israélites se plaignent de Moïse et de Dieu.

Vous remarquerez que dans le Nouveau Testament, la désobéissance et les complaintes que nous voyons dans Nombres sont utilisés en tant qu'exemples pour nous (1 Cor10:1-13/ Héb 3:7-13).

Cependant malgré toute la désobéissance du peuple d'Israël dans ce livre, Dieu continue d'être l'auteur de son Histoire. Il ne laissera pas la désobéissance de son peuple contrer son plan du salut. Dieu reste fidèle à son contrat qu'il a signé avec Abraham malgré la rébellion de son peuple.