Des héros ordinaires

3 avril 2012 ///

L'expression "c'est la croix et la bannière" fait référence à une expérience difficile.

Pour certains cette expression pourrait résumer leur expérience de la vie chrétienne. Je viens tout juste de finir un livre de Tim Chester qui s'intitule "Un héros ordinaire, vivre la croix et la résurrection". C'est un très bon livre sur la vie d'un disciple de Jésus. La couverture du livre montre une chaussure de montagne qui grimpe, une manière d'illustrer la marche difficile de la vie chrétienne.

C'est intéressant de voir comment nous pouvons être désabusé après plusieurs années de vie chrétienne. Certains promettent une vie chrétienne glorieuse sur terre en se focalisant sur la résurrection de Jésus, d'autres promettent une vie de calvaire sur terre et se focalisent sur la croix de Jésus.

Mais qui a raison? Qu'est-ce que dit la Bible?

Si vous êtes un peu artiste, vous avez peut-être entendu parler du "motif". C'est une image qui est répétée dans un dessin, une photo, une peinture etc...Tim Chester montre comment la croix et la résurrection sont des motifs bibliques qui devraient modeler notre vie sur terre!

Tim Chester encourage le chrétien à découvrir le motif biblique suivant:
--> En suivant le chemin de la Croix...
--> ...nous sommes en direction de la gloire grâce à la résurrection...
--> ...donc prenons des risques pour l'Evangile maintenant parce que l'Eternité devant nous et sûr.

D'après lui, le thème de la souffrance suivi de la gloire est totalement absent de la pensée chrétienne contemporaine. Nous vivons dans une société qui investit toute son énergie pour créer un sentiment de sécurité, de bien-être en tentant constamment d'éviter toutes formes de souffrances et de sacrifice pour la cause de l’Évangile. Cette culture semble s'être subtilement imposer dans les milieux chrétiens. La notion d'eschatologie aurait presque disparue du milieu chrétien.

Dans son premier chapitre, il commence par démontrer comment le Nouveau Testament parle constamment de notre "Union avec Christ". Il montre comment la mort de Christ devient notre mort lorsque nous devenons chrétien. La vie de Christ devient notre vie. La croix de Christ devient notre croix. Jésus devient donc notre modèle ici sur terre. La résurrection de Christ devient notre espoir et notre gloire dans le futur parce qu'elle nous permet de commencer une nouvelle vie et de vivre avec Dieu éternellement.

Tim remarque qu'à chaque fois que les auteurs du Nouveau Testament nous explique comment être des disciples de Christ, ils nous pointent constamment en direction de la croix et de la résurrection. Qu'ils parlent de mariage, de conflits, d'argent, de l'opposition, des dirigeants, de la tentation, du travail, ou de la souffrance, ils prennent la croix et la résurrection pour motiver la vie des disciples chrétiens.

Pour savoir comment vivre la vie chrétienne, nous devons donc comprendre comment la croix et la résurrection façonne notre vie. Regarder le motif de la croix et de la résurrection doit devenir un reflex, un instinct, une habitude. Nous devons vivre la croix et la résurrection. 

Tim parle presque dans une langue étrangère en utilisant le terme "eschatologie", pour ceux qui ne savent pas ce que ça veut dire, c'est un terme qui définit la fin des temps. Cette fin des temps a déjà commencé dans l'histoire (Marc 13 explique quand est-ce que commence la fin des temps). Il montre que la résurrection est un évènement eschatologique qui a eu lieu dans le passé mais qui a un impact sur le présent et le futur. L'église est une communauté eschatologique: nous vivons aujourd'hui ici bas sous le règne "invisible" de Jésus-Christ que nous attendons de rencontrer dans le futur. L'église est l'endroit où les gens peuvent avoir un avant-goût de l'éternité, en observant ceux qui sont nés de nouveau et en expérimentant la résurrection de Jésus dans la communauté chrétienne.

La croix et la résurrection sont des évenements extraordinaires qui rendent nos vies chrétiennes exceptionnelles, spéciales, héroiques. Grâce à l'exemple de Christ nous devenons des "héros ordinaires". 

2 commentaires:

Merci pour votre commentaire