La louange à l'église

29 mars 2012 ///

Si il y a bien un sujet qui déchaîne les passions des membres de l'Eglise, c'est la louange! Ce que j'entends dans cet article par louange, ce sont les chants que nous chantons le dimanche. (J'ai conscience que cette définition de la louange est très restreinte et n'est pas vraiment biblique vu que la louange ne se limite pas aux chants du dimanche.)

Entre ceux qui veulent chanter avec un orgue, ceux qui veulent une batterie et une guitare électrique, ceux qui ne peuvent pas supporter le bruit d'une cymbale. Ceux qui sont fans de pyrotechnique musicale, Ceux qui préfèrent chanter des hymnes ou ceux qui préfèrent répéter en boucle "Laï, Laï, Laï..." pendant des heures pour entrer en trance. La louange est souvent le sujet qui divise beaucoup de chrétiens.

Certains disent que si on ne répète pas un verset plus de 10 fois, on ne loue pas vraiment Dieu. D'autres disent que si les paroles d'un chant n'ont pas été écrites en dialècte du 16ème siècle, notre louange n'honore pas vraiment Dieu non plus.

Que faire au milieu de tant de désaccord? Pourquoi est-ce que la louange est si souvent un sujet de conflit dans l'église? 

Tout simplement parce que nous avons des opinions fortes et passionnées sur le sujet de la louange. Ces opinions sont tellement fortes qu'on se demande qui est-ce qu'on loue en réalité. Est-ce que c'est Dieu ou est-ce que c'est l'homme et ses goûts musicaux? Est-ce qu'on loue l'orgue ou la guitare électrique? Pourquoi perdre tant de temps à se disputer lorsque la louange consiste à louer Dieu plutôt que nos styles musicaux ?

Pour parler de ma propre expérience, lorsque j'étais étudiant à la fac, je ne supportais pas de chanter des hymnes parce que je les trouvais vieux, trop compliqués, et un peu ringards. Mais à ma surprise, aujourd'hui, j'adore chanter un bon vieil hymne comme "A toi la gloire!" ou "Quel ami fidèle et tendre" avec des paroles riches, profondes, qui m'aident vraiment à comprendre et méditer sur la grandeur, la puissance, la bonté, la grâce etc... et à penser à tous les chrétiens qui ont chanté ce chant pendant des siècles avant moi.

Voici quelques principes que j'ai trouvé particulièrement instructifs pour nos temps de louange:

- Gloire à Dieu: la louange se dirige vers Dieu. Il est notre auditoire le plus important. Soyons reconnaissant pour la qualité musicale de nos instrumentistes mais arrêtons de les louer à la place de Dieu.


- Édifier le corps: La louange doit encourager le corps de Christ. Vu que nous chantons ensemble, chantons les vérités sur Dieu les uns aux autres pour nous encourager et nous édifier. Quelque chose que j'ai du mal à faire le dimanche, c'est de regarder mon frère dans les yeux en lui chantant les vérités sur Dieu pour l'encourager, c'est un très bon exercice.

- Mélanger le nouveau et l'ancien: Bien sûr il y a des nouveaux chants à chanter. Mais il y a aussi un héritage incroyable d'hymnes qui font partie de notre héritage chrétien que nous devons utiliser avec reconnaissance et joie (Sebastien Demrey donne un très bon exemple avec son CD Héritage). Dieu nous a permis de créer une variété d'instruments pour créer une variété musicale pour le louer. Tous les chants n'ont pas tout le temps besoin de l'orgue. ni besoin d'une batterie etc... arrêtons d'être têtu quant à nos instruments préférés et servons-nous les uns les autres. Les instruments ne sont pas centraux, c'est la voix unifiée de la congrégation qui doit dominer et qui est le son le plus important pour Dieu.

- 1 Corinthiens 14:12-19 a beaucoup de choses a nous enseigner sur le déroulement d'un culte en commun, et sur la louange en particulier (voir contexte): "Que faire donc? Je prierai aussi avec mon intelligence; je chanterai avec mon esprit, mais je chanterai aussi avec mon intelligence" Paul ici démontre que la louange est quelque chose de complet, on chante avec son esprit et avec son intelligence. Mais il affirme aussi qu'on chante, qu'on prophétise, qu'on parle en langue avant tout pour encourager la communauté chrétienne et non pour s'encourager égoïstement.  Paul contredit certains courants chrétiens qui cherchent à dire que lors du moment de louange, notre intellect n'a aucun rôle à jouer pour adorer Dieu. Nous louons Dieu avec notre esprit et notre intelligence d'après Paul. Les quantités de larmes que nous déversons pendant un moment de louange ne définissent pas toujours notre ferveur, notre zèle ou notre adoration pour Dieu. De plus, c'est totalement faux de penser que l'Esprit touche simplement nos émotions mais pas notre intelligence. La Bible affirme que l'intelligence (notre tête) et les émotions (notre coeur) sont connectés et qu'ils ne vont pas l'un sans l'autre.

Et pour élargir la notion de louange que je n'ai pas pris le temps de faire, la Bible parle de louer Dieu à travers toute notre vie et nos actions, pas simplement pendant 1h30 de chants un dimanche. Louons Dieu au travail, à l'école, à la fac à travers notre reconnaissance, nos actions, notre proclamation du nom de Jésus ...

1 commentaire:

  1. Clem DV (Réb')17 avril 2012 à 04:46

    Yeah, génial =D
    Un très bon livre que je recommande : "La louange, le coeur d'une génération" aux Editions Première Partie.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire