Qu'est-ce qui vous met en valeur ?

6 mars 2012 ///

L'apôtre Paul fait une affirmation choquante dans sa lettre aux Corinthiens:
"S'il faut se vanter, c'est de ma faiblesse que je me vanterai."
De quoi êtes-vous fier ? C'est la question que Paul pose aux chrétiens de Corinthe dans les 4 premiers chapitres de sa lettre. Qu'est-ce qui vous donne envie de "gonfler le torse" et de vous vanter lorsque vous sortez de chez vous? Est-ce que c'est votre réputation? Votre réussite académique ? Votre salaire ? Peut-être que c'est votre statut social ?

Comme nous l'avons déjà dit dans notre article précédent, la ville de Corinthe est puissante, riche. C'est une ville où les gens adorent la rhétorique et aiment s'allier aux penseurs de l'époque. Cela ressemble de manière assez surprenante à notre contexte du 21ème siècle. Même si aujourd'hui la rhétorique n'est plus totalement à l'ordre du jour. La soif de pouvoir, de sagesse est un problème récurrent qui survole le temps et les civilisations.

Paul définit le problème des Corinthiens au ch.1:10-17, l'église est divisée, les chrétiens se disputent autour de plusieurs responsables. Certains aiment par exemple le style de Paul, d'autres la sincérité de Cephas, ou encore l'autorité d'Apollos. (Paul n'explique pas en détail les raisons de ces divisions mais je me suis permis d'illustrer les raisons de ces divisions). 


Paul démontre la folie, et l'immaturité (3:1-4) de se diviser autour de responsables pour les raisons suivantes:

- La sagesse de l'homme a été détruite par Dieu: "Je ferai disparaître la sagesse des sages et j'anéantirai l'intelligence des intelligents." Voilà de quoi remettre en place tous les intellectuels du 21ème siècle. En effet aux yeux de Dieu, la sagesse des hommes est folie (1:25). Les critères de sélection  humains basés sur la sagesse humaine n'ont aucun poids. La sagesse des hommes n'est pas digne de confiance. Mais pourquoi ?

- Parce que: la sagesse et la puissance de Dieu est totalement en contraste avec la sagesse et la puissance des hommes: les hommes veulent des signes spectaculaires, des intellectuels qui parlent de manière impressionnante, des visions, du pouvoir, de la puissance ou de la richesse..., mais Dieu a choisit la folie et la fragilité de la Croix pour révéler sa sagesse. Lorsque nous observons la croix, nous pensons naturellement qu'elle est folle, parce que la croix: c'est un homme cloué sur un morceau de bois. A ce sentiment s'ajoute la question suivante: Qu'est-ce qu'un homme cloué sur une croix peut bien accomplir pour l'humanité?  


- La sagesse de Dieu est seulement accessible par le Saint-Esprit (2:6-2:16). L'homme naturel n'accepte pas ce qui vient de l'Esprit de Dieu car c'est une folie pour lui, il est incapable de comprendre la sagesse de Dieu. Il est totalement dépendant et a besoin d'une révélation. Cela met toute l'humanité dans une position de dépendance, si Dieu ne se révèle pas et ne nous permet pas de voir que la croix est sage et puissante, nous ne pourrons pas comprendre son plan parfait à travers la Croix. 


- Les responsables de l'église (Paul, Appolos, Cephas) ne sont que des serviteurs, c'est Dieu l'acteur principal (3:5-9). Paul définit le statut de ceux qui travaillent pour Dieu. Contrairement au statut que les Corinthiens leur donnent, Paul, Appolos, Cephas ne sont que des serviteurs, des intendants qui travaille pour l'oeuvre de Dieu. Dieu est celui qui est totalement en charge. 


- Paul se moque de cette sagesse et puissance humaine (4:8-13): Paul se définit comme une balayure, le déchet de tous parce qu'il suit clairement le chemin de la faiblesse et de la fragilité de la croix. 


Paul se vante de la croix parce qu'il a été convaincu par le Saint-Esprit que seulement la croix et la résurrection de Jésus est vraiment sage et puissante. C'est pour cette raison que Paul ne sa vante pas de son statut, ni de sa carrière, ni de son intelligence... Il a compris que Dieu était le seul a pouvoir lui ouvrir les yeux sur la sagesse et la puissance de la Croix. Paul se vante de la Croix parce qu'elle sauve un monde pêcheur et en rébellion.

Son attitude a énormément de choses à nous enseigner dans la manière dont nous définissons la sagesse et la puissance au 21ème siècle.

PS: Il ne faut pas pour autant conclure que Paul n'était pas sage ni puissant. Il était puissant par l'oeuvre de Dieu dans sa vie (2:4): "Ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse [humaine], mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance" Paul était donc puissant et sage parce qu'il suivait la sagesse de Dieu.

2 commentaires:

  1. Merci pour ce bon rappel, Max! La croix: quelle sagesse, quelle puissance, quel amour, quelle justice! Que nous ne cessions jamais de nous y attacher, d'en dépendre, de nous en vanter et de la proclamer!

    RépondreSupprimer
  2. C'est tellement encourageant de voir comment l'apôtre Paul applique la Croix dans sa vie et dans ses réponses aux questions des Corinthiens. C'est vraiment une super lettre!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire