Effet domino: 2 explications pour le péché originel

20 janvier 2012 ///

Quand les chrétiens entendent parler de Romains 5, ils pensent immédiatement au péché originel de la Genèse. Ce passage donne une quantité d'informations pour comprendre la nature et les effets du péché d'Adam.

Notre réaction naturelle est de penser que ce Paul enseigne est injuste: "Comment est-ce que Dieu peut me tenir coupable de quelque chose que Adam a fait il y a plusieurs millénaires?"

Nous ne pouvons pas donné de réponses tout à fait satisfaisantes en ce qui concerne la justice de cet acte mais deux choses peuvent nous aider. 

Tout d'abord, l'acte du péché originelle est fondamentale et requis pour expliquer la perversité universelle de l'homme. Lisez ce que dit Blaise Pascal: 

"Le péché originel est une folie devant les hommes ; mais on le donne pour tel. On ne doit donc pas reprocher la difficulté de comprendre cette doctrine, puisque cette doctrine est folie pour les hommes et que la raison y puisse atteindre. Mais cette folie est plus sage que toute la sagesse des hommes. Car sans cela que dira-t'on qu'est l'homme ? Tout son état dépend de ce point imperceptible. Et comment est-ce que la raison de l'homme pourrait comprendre qu'est-ce que chose de si fou, puisque c'est une chose au dessus de sa raison;  et que sa raison bien loin de l'inventer par ses voies, s'en éloigne dès qu'on lui présente cette vérité ?"

C'est évident affirme Blaise Pascal que nous n'allons pas aimer cette doctrine du péché originel qui condamne toute l'humanité devant la sainteté de Dieu. Ce n'est pas étonnant! 
A travers le péché originel, Dieu explique la raison pour laquelle l'homme universellement persiste à se détourner de Dieu, sont préoccupés par leurs propres affaires, volent, avortent, font la guerre, tuent sauvagement les masses. Nous faisons cela parce que nous étions impliqués dans le péché d'Adam et nous sommes tachés par ses conséquences. 

Deuxièmement, Paul veut que nous comprenions sérieusement l'affirmation que nous mourrons tous à cause du péché. En définitif, nous ne mourrons pas parce que Adam a péché mais parce que nous avons péché. Oui notre péché est le péché d'Adam que nous partageons. Le but de ce passage est le suivant: d'après Paul, nous avons aussi péché lorsque Adam a péché. Certes, nous ne comprenons pas tous les mécanismes de cet acte. Mais Adam agit en tant que représentant légal de la race humaine. La Bible présente que nous pouvons être responsable pour ce péché qu'Adam a commis parce que nous avons péché à la même occasion. 

Dans l'occident moderne, c'est peut-être la vérité avec laquelle nous luttons le plus. Même si cette réalité nous semble étrange ou même incompréhensible, nous devons nous rappeler que la Bible enseigne une relation très proche entre les humains à laquelle nous ne sommes pas très accoutumés. C'est ce qu'on appelle  "la solidarité" entre autre. 

Par exemple la Bible montre comment le péché d'un homme Achan dans Josué 7, affecte toute la communauté d'Israël et tout le peuple est jugé par Dieu. 

Donc Romains 5 nous apprend qu'à travers un homme, la mort est tombé sur toute l'humanité. Mais l'histoire de la Bible ne se termine pas par cet échec, mais pointe dans la direction d'un seul homme: Jésus-Christ qui offre abondamment grâce à un seul acte d'obéissance la grâce et la justification à toute l'humanité!

2 commentaires:

  1. Pour tout ce qui est du péché originel je pense qu'on est habitué à l'idée de souffrir les conséquences des péchés des autres dans lesquels on est impliqués quand même.

    Par example, les guerres. Quand il y a une guerre c'est le Président qui envoie l'armée française, mais on est tous impliqués dans le système qui provoque la guerre.

    Ou la crise financière - encore nous profitons tous du système pourri qui a fait en sort que quelques hommes ont bien joué le système pour que les chutes commencent, qui ont provoqué la souffrance de tous et la mort de certains gens, on est sûr.

    Le parallèle avec le péché originel n'est pas parfait parce que nous n'étions pas même nés, mais un enfant qui naît en France cette semaine souffrira les conséquences des guerres et des crises, même du passé.

    On a du mal à accepter, mais en même temps si le Président de la République Française fait quelque chose, ça change ma vie à moi. M. Sarkozy est, d'une façon, ma tête fédérale.

    Tiens - je me suis fait peur....

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est tout à fait vrai! On m'avait donné l'exemple aussi d'un match de foot. Par exemple, lorsque Zinedine Zidane marque un penalty pour la France, c'est toute la foule en délire qui se réjouit comme si c'était la foule qui avait marqué le but à la place de Zidane. Cette illustration montre comment l'acte d'une personne peut avoir impact sur le groupe. Cette impact peut être biensûr positif comme négatif pour le cas du péché.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire