C'est quoi un "missionaire"?

23 janvier 2012 ///

Je ne sais pas à quoi tu penses quand tu lis le mot 
« missionnaire ». Peut-être que cela te fait penser à des célibataires qui disparaissent dans les jungles de l’Amérique du Sud pour partager l’évangile avec des cannibales? Ou peut-être des chrétiens hyper-saints qui se consacrent à apporter l’évangile à des pays aussi étranges que la France ou l’Angleterre ?

N’aie pas peur. Je ne vais pas te demander de venir en Angleterre. Mais je veux essayer de te persuader qu'on ne peut pas dissocier le terme chrétien du terme missionnaire. Le but de cette petite série d'articles est de savoir : comment vivre notre vie quotidienne en tant que "missionnaire" ?

Nous sommes tous missionnaires!


D'après 1 Pierre, les chrétiens habitent tous loin de chez eux. Pierre nous appelle des « résidents temporaires et étrangers sur la terre » (1 Pierre 2:11). Nous n’appartenons plus au pays de notre passeport et nous ne sommes pas là non plus pour imposer une culture sur une autre non plus. Parce qu'en venant à Jésus Christ, nous sommes formés en pierres vivantes, en forme de petites briques dans sa maison spirituelle. Il fait de nous une nation sainte, un peuple racheté.  Nous lui appartenons, nous prenons une nouvelle identité – « le peuple de Dieu ». Nous allons rentrer chez nous un jour mais actuellement, nous séjournons loin de chez nous. Mais pourquoi ?


Dieu nous a donné tous une mission
En recevant notre nouvelle identité, nous bénéficions aussi d’une nouvelle mission. Notre mission n'est plus de nous satisfaire ici-bas en cherchant la vie qui nous comble. Ni de progresser le plus vite au travail, ni d’être la personne la plus aimé dans notre cercle d'amis, ni de se marier avant 30 ans. Non, Dieu nous a donné une meilleure mission. C’est de faire partie de son grand plan pour l’univers. Un plan pour toutes les nations. Qu’est-ce que c’est que ce plan ? Revenons à 1 Pierre « Vous, au contraire, vous êtes un peuple choisi, des prêtres royaux, une nation sainte, un peuple racheté afin de proclamer les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière ». (1 Pierre 2:9) Ne vous inquiétez pas, votre nouvelle identité ne veut pas dire que vous avez besoin de porter des chapeaux bizarres, un bâton ou des sandales.


On existe pour proclamer ses louanges
Voila notre mission! C'est de proclamer les louanges du Dieu qui nous a sauvés. Est-ce que ça veut dire qu'on doit chanter alors? Chanter dans le bureau, chanter à la maison, jusqu’au point où les gens se convertissent ? Ou nous demandent d'arrêter de chanter ? Ce qui me frappe chez Pierre, c’est que proclamer les louanges de Dieu ne consiste pas seulement à chanter (bien que j’aime bien chanter a l’église). Et cette proclamation n’est pas seulement remplie par le prédicateur.


Notons trois choses par rapport à cette proclamation de louanges:

·         Premièrement, elle se produit devant les non-croyants, ce que souligne Pierre « Ayez une bonne conduite au milieu des non-croyants, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous faisiez le mal, ils remarquent votre belle manière d’agir et rendent gloire à Dieu le jour où il interviendra » (1 Pierre 2:12). Donc ce n’est pas une proclamation qui se fait uniquement à l’église. Mais elle doit se produire là où il y a des non-croyants, c'est à dire dans la rue, au travail, à l'école, dans la famille. Et comme vous pouvez le remarquer cette proclamation n'est pas une partie de plaisir vu que les chrétiens dans 1 Pierre souffrent souvent à la main des non-croyants à cause de leur conviction en Jésus-Christ. 

·         Deuxièmement, elle ne consiste pas uniquement à parler. Si nous continuons à lire le reste de la lettre de Pierre, il nous demande de nous soumettre à toutes les autorités au-dessus de nous, d’aimer les frères en Christ, et d’honorer le roi. La proclamation inclut donc notre manière de nous comporter, et pas seulement ce que nous disons. C'est quelque chose que nous pouvons faire au moment où je vous parle, pas besoin d'aller forcément à l'étranger pour chercher des cannibales.

·         Finalement, elle mène notre entourage à rendre gloire à Dieu. Ce n’est pas une mission à prendre à la légère. Notre mission est très sérieuse. Et aussi fructueuse. Nous sommes des instruments entre les mains de Dieu pour porter des fruits éternels pendant notre résidence terrestre temporaire. « Ayez une bonne conduite au milieu des non-croyants, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous faisiez le mal, ils remarquent votre belle manière d’agir et rendent gloire à Dieu le jour où il interviendra » (1 Pierre 2:12).

Mais qu’est ce que ça veut dire, être missionnaire dans la vie quotidienne ? A suivre dans les prochains articles...

2 commentaires:

  1. Merci Maxime, c'est tres encourageant. J'en veux encore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tom pour ton commentaire, les prochains articles arrivent bientôt!

      Supprimer

Merci pour votre commentaire