Qu'est-ce que la prédication textuelle suivie?

15 décembre 2012 /// 2 comments

"Qu'est-ce que ça veut dire précher bibliquement?" Voici une question que je me suis posé en arrivant en Angleterre en particulier en travaillant à St Helen's Bishopsgate et en étudiant à Cornhill.

"La prédication textuelle suivie" voilà un terme dont je n'avais jamais entendu parler avant dans ma vie chrétienne. J'avais entendu des chrétiens dire que des prédications pouvaient être plus ou moins biblique. J'avais aussi été dans plusieurs églises qui affirmaient que la Bible était au centre de leur soucis sans pour autant mettre un accent sur l'enseignement de la Bible.

Je me souviens avoir écouté une prédication d'un pasteur qui a passé tout son message à nous parler de football pendant 40 minutes, le culte devait terminer à 12h, il a fait quelques références au nom de Jésus, mais à 12h45, nous étions toujours en train de l'écouter parlait du style de jeu allemand et italien. Même si je ne veux pas remettre en cause la centralité du football dans la vie de certaines personnes, je ne suis pas convaincu qu'une prédication devrait se focaliser sur cette agenda footballistique. Est-ce que c'est ça la prédication biblique? 

Pendant ces trois dernières années de formation théologique, j'ai compris que se référer à la Bible ne voulait pas pour autant dire que nous préchions la Bible. Bon nombre d'églises ont des bibles recouvertes de poussières par manque d'utilisation. D'autres églises encouragent leur congrégation à garder leur Bible ouvertes sans pour autant s'y référer. Est-ce que la place si centrale que la Bible avait pendant la Réforme a été perdue de nouveau? Est-ce que la prédication de la Bible n'a plus sa place?  

Certaines personnes sous-entendent que les auteurs de la Bible sont morts et n'ont rien à nous apprendre au 21ème siècle, les pasteurs d'aujourd'hui doivent prêcher quelque chose de neuf, plus au goût du jour, et parler d'autre chose que la Bible. William Taylor, le pasteur de St Helen's Bishopsgate présente ce problème sur la prédication très clairement:
"C'est possible de faire des références et d'utiliser la Bible dans nos prédications sans pour autant enseigner le message de la Bible. Malheureusement, la Bible n'a pas toujours la place dominante qu'elle mérite dans nos prédications. Etre un prédicateur de la Bible consiste à exposer le texte de la Bible en suivant conscencieusement l'intention de l'auteur d'un livre particulier de la Bible. Il s'agit de suivre précisément la théologie que l'auteur enseigne pour mener l'église à comprendre les implications pastorales qui en découlent. Nous devons extraire notre prédication du texte écrit grâce à l'inspiration du Saint-Esprit pour que l'application de notre message soit entrainé par l'intention et la théologie de l'auteur du livre de la Bible. Beaucoup de prédicateurs présentent un nouvel ordre du jour, une théologie systématique, ou le sujet qu'ils ont envie d'adresser sans présenter l'intention ni la théologie particulière de l'auteur dans le livre de la Bible qu'ils enseignent. La prédication textuelle consiste a laisser l'auteur initiale nous convaincre de son but et de son intention dans son livre afin d'enseigner leurs messages avec toute leurs force à notre assemblée. Un prédicateur qui expose la Bible correctement considère que la Bible est son Maître. Le rôle du prédicateur est de présenter le système de penser de l'auteur initial plutôt que son propre système de penser. Précher son système de penser plutôt que celui de la Bible est très dangereux parce qu'il ennuiera l'assemblée, et rendra l'assemblée fier parce qu'elle pensera qu'elle n'a rien de nouveau à apprendre de la Bible. C'est aussi une prédication faible parce que c'est l'enseignement d'un homme plutôt que l'enseignement de la parole de Dieu qui a toute autorité. Un prédicateur n'est pas là pour présenter sa théologie systématique qu'il a pu apprendre pendant sa formation théologique, mais il est là pour présenter la théologie de Dieu dans la Bible et l'agenda de Dieu pour l'humanité dans toute sa richesse."
Est-ce que c'est essentiel d'avoir une prédication textuelle suivie dans l'église ou est-ce que c'est quelque chose de négotiable? 
"La prédication textuelle suivie est essentielle et elle doit être régulière. C'est la pain quotidien de base dont une assemblée a besoin. Biensûr, parfois c'est nécessaire de faire des prédications à thème pour enseigner un point particulier. Mais même dans ce cas, c'est extrêmement important de choisir une section de la Bible où l'auteur a
l'intention d'enseigner le point que nous voulons aborder. Un prédicateur peut souvent tomber dans le piège de précher son point de vue sur un thème ou une doctrine plutot que le passage. C'est très facile de negliger l'intention de l'auteur en imposant notre propre compréhension d'un passage . La Bible ne traite pas de tous les sujets, son agenda principale est de proclamer la bonne nouvelle de Jésus-Christ. Un prédicateur n'est pas un magicien qui doit manipuler des versets ou faire apparaître des sujets qui ne sont pas adressés dans la Bible. L'auteur d'un livre de la Bible doit avoir pour but d'enseigner ce que nous voulons enseigner. Par exemple si nous voulons enseigner notre assemblée au sujet du Saint-Esprit, nous pouvons regarder à la section dans l'évangile de Jean dans les chapitres 14 à 16, où il présente lui-même sa théologie du Saint-Esprit ou la théologie de Galates sur le Saint-Esprit, où nous allons chercher ce que Paul dit sur le travail du Saint-Esprit dans l'église de Galates. 
Article adapté de l'Interview de William Taylor, voir la vidéo en anglais sur youtube

De la vie communautaire

14 décembre 2012 /// 0 comments

"L'Église, appelée à se retrouver en Jésus-Christ, et aussi tous les hommes, cherchent comment vivre ensemble. C'est leur permanent désir. Mais ce n'est pas une facile évidence car les uns, consciemment ou inconsciemment, dominent, captent et dévorent. Mais les autres jalousent et dénigrent, ce qui est aussi une manière souterraine de dominer. En un sens, plus les hommes, et parmi eux les chrétiens, sont proches les uns des autres, plus leur psychisme risque ici de s'enténébrer." 

Dietrich Bonhoeffer, théologien, pasteur et conjuré allemand, condamné et exécuté par Hitler à 39 ans, le 9 avril 1945, sait de quoi il parle quand il écrit en 1938 « De la vie communautaire ».


Pourquoi est-ce que j'aime l'église?

6 décembre 2012 /// 0 comments

Je suis en train de finir un livre de Kevin de Young qui s'intitule "Pourquoi est-ce que j'aime l'église, louange de l' institution et de la religion organisée?" où ils défendent leur passion pour l'église locale. 

C'est un livre que je recommande, malheureusement il n'existe pas en Français.

Beaucoup de personnes affirment que l'église peut être n'importe qu'elle lieu qui existe: que ce soit dans un Starbucks, une maison, dans une piscine, dans un centre de Yoga, ou dans la forêt, tout lieu peut potentiellement devenir une église. "là ou deux ou trois se réunissent, Dieu est au milieu d'eux" certains utilisent ce verset pour justifier le fait qu'il n'ont pas besoin de faire partie d'une église locale. Ils se retrouvent dans un Starbucks pour parler de philosophie, de politique, ou de cinéma et sortent enrichi culturellement de ces rencontres et considèrent qu'ils forment une église de frères dans ce contexte décontracté. Vous pouvez lire l'évangile selon Starbucks sur ce lien.

Certaines personnes pensent qu'on peut être église indépendamment d'un groupe: l'église, c'est moi! Je n'ai pas besoin d'être enseigné, ni encouragé, ni corrigé. Je suis un chrétien libre, un membre détaché du corps!

D'autres pensent que l'église est embarassante à cause de son histoire, les croisades et autres horreurs de l'histoire chrétiennes sont autant de raisons pour ne pas mettre les pieds dans une église locale. De plus, si l'église est remplie d'hypocrites, pourquoi y mettre les pieds?

D'autres pensent que l'église est barbante et qu'il faut supprimer les choses qui agacent: le pasteur, la prédication, les hymnes du 16ème siècles, l'organisation, la liturgie etc...

Si l'église est en train de mourir, que les bancs du local sont vides chaque dimanche, ou que les gens s'endorment pendant les prédications, pourquoi garder une institution qui n'intéressent personne?

Personne n'a le droit de dire que j'ai tort...

2 novembre 2012 /// 0 comments

La semaine dernière, un ami m'interrompt pour me demander ce que je pensais de l'opposition au mariage homosexuel suite à la manifestion qui s'est déroulé dans 75 villes de France le 23 Octobre. Ne sachant pas vraiment par où commencer, je me lance malgré tout en essayant d'expliquer pourquoi les chrétiens tiennent cette position sur l'homoséxualité. Au cours de la discussion, quelqu'un fait la remarque que le Christianisme est fondé sur le precepte suivant:
"Ne jugez pas afin de ne pas être jugés" Matthieu 7:1
En se réferrant à ce verset, ceux qui étaient autour de la table sous-entendaient que les chrétiens n'avaient pas le droit de faire des jugements moraux puisque Jésus l'a dit si clairement. Ils ont continué en soulignant que Jésus condamne l'hypocrisie de celui qui juge :
"Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil?" 
Dans cet article, je ne vais pas rentré dans le débat sur le mariage homosexuel mais je vais chercher à montrer à quel point ces versets sont complètement sortis de leur contexte. Voici les raisons pour lesquelles je pense que ces versets sont compris hors-contexte.

Livestrong

24 octobre 2012 /// 0 comments


Article rédigé par Terry Chan qui étudie à Gordon-Conwell Theological Seminary dans le Massachusetts aux  Etats-Unis

Tout amateur de cyclisme, combattant du cancer, ou fashion victime sait de quoi il s'agit. Pour les autres, il s'agit d'un bracelet jaune en silicone qui a été lancé en 2004, porté par le cycliste américain Lance Armstrong pendant le Tour de France. Les recettes de vente du bracelet sont destinées à la fondation de Lance Armstrong pour lutter contre le cancer, lui-même étant un survivant. Le succès du bracelet a notamment été boosté par la notoriété de Lance et surtout par ses sept succès sur au Tour de France.

Malheureusement ces dernières semaines, USADA, l'agence américaine
contre le dopage a rendu public un dossier basé sur les témoignages de ses ex-coéquipiers accusant ce dernier d'avoir utilisé des méthodes de dopage. Cette semaine, Armstrong a même été retiré de ses titres sur le TDF.

Litéralement, “livestrong” signifie “vis fort” ou “soit fort”. Le message envoyé par ce petit bracelet est bien évidemment fort pour tout(es) ceux et celles qui luttent contre une maladie telle que le cancer de la part d'un survivant aussi médiatique que Armstrong. Avec un tel dénouement, cependant, les déçus ne peuvent qu'être nombreux. Ceux et celles qui croyaient en lui et en sa cause peuvent légitimement se sentir trahis. Les victoires d'Armstrong ont été marquées par des années de mensonges. Il a été plus fort que les autres, grâce à la tricherie. La chute n'en est que plus brutale.

Le monde nous demande d'être fort et invicible, comme le fut Armstrong. Dieu, lui, nous demande d'être faible. Être faible comme le fut Paul. Dieu demande aux Chrétiens d'être faible parce que c'est dans cette condition que Sa puissance se manifeste pleinement. D'ailleurs Paul s'en est même targué: “C'est pourquoi je me vanterai plutôt de mes faiblesses, afin que la puissance du Christ repose sur moi.” (2 Cor. 12:9) Quelle différence entre ce que nous dit le monde et Dieu. Les conséquences en sont également distinctes. D'une part, être fort est humainement possible mais pour combien de temps et surtout à quel prix? De l'autre côté, être faible en Dieu signifie que nous n'avons pas besoin de compter sur notre force; mais cela veut surtout dire qu'Il nous appelle à nous reposer entièrement sur Lui. Quoi de mieux que de compter sur Jésus?
Celui qui a conquis la mort et vaincu Satan à la Croix, la manière la plus humiliante aux yeux des hommes. Mais c'est dans la puissance de Dieu qu'il a été ressuscité trois jours plus tard.

C'est seul dans le message de l'Evangile et la cause pour Christ que nous devons mettre notre espoir parce que comme le dit sit bien l'apôtre Paul, “Car c'est lorsque je suis faible que je suis réellement fort.” (2 Cor. 12:10)

Robert Murray M'Cheyne

14 octobre 2012 /// 3 comments

Je suis en pleine lecture de la biographie de Robert Murray M'Cheyne né en 1813, pasteur en Ecosse. Vous pouvez trouver sa biographie en anglais gratuite sur ce lien ici.

La biographie d'Andrew Bonar est particulièrement intéressante parce qu'elle nous révèle un côté intime de la relation personnel que M'Cheyne a avec Dieu. Cette biographie nous présente toutes ses expériences de sa vie chrétienne. Dans les premiers chapitres, il se demande s'il veut travailler dans le ministère à plein temps, voici ce qu'il écrit un 30 Juin dans son journal:
"Auto-examen. Pourquoi est-ce que la vie missionaire est si souvent l'objet de mes pensées. Est-ce que c'est à cause de l'amour que j'ai pour les âmes? Si c'est le cas, pourquoi est-ce que je ne le montre pas davantage là où je me trouve actuellement? Les âmes sont aussi précieuses ici qu'en Birmanie. Est-ce que l'amour de la tâche ne pèsent rien sur mes épaules?" 
Tout son journal nous présente un homme qui se remet constamment en question devant Dieu. Son désir de sainteté et de pardon est vraiment surprenant tout au long de sa biographie.


Le non-conformisme

9 octobre 2012 /// 2 comments

John Stott présente 8 caractéristiques dans son livre du"disciple radical". L'une d'entre-elle est le non-conformisme.

Il montre que le chrétien et l'église ont deux responsabilités à tenir dans ce monde:
1/ Ils doivent vivre, servir, et être des témoins dans le monde.
2/ Ils doivent éviter d'être contaminer par le monde. 
Dans cette situation, le chrétien et l'église ne peuvent pas s'évader du monde pour preserver leur sainteté, ni se conformer au monde en sacrifiant leur sainteté.

L'évasion du monde comme le conformisme au monde sont interdits pour le chrétien. C'est un thème central de la Bible où nous voyons que Dieu choisit un peuple pour qu'il soit différent du monde, Lévitique 11:45: "Soyez saint parce que je suis saint." Vous pouvez aussi trouver ce thème dans les passages suivants (Lévitique 18:3-4/ Ezekiel 11:12/ Matthew 6:8/ Romans 12:2)

Lorsque Dieu nous appelle à un discipulat radical, il nous appelle à devenir des non-conformistes. C'est un appel à faire partie d'une contre-culture. 

Pour savoir comment définir cette contre-culture, nous devons d'abord explorer les tendances culturelles contemporaines qui menacent l'Eglise et les chrétiens.

John Stott présente 4 tendances contemporaines qui menace le Christianisme:

Un disciple radical

14 septembre 2012 /// 0 comments

John Stott dans son livre "Le Disciple Radical" détaille 8 caratéristiques du disciple de Jésus-Christ:

- Non conformité
- A l'image de Christ
- Maturité
- Soin de la Création
- Simplicité
- Balance
- Dépendance
- Mort

Dans son introduction, il définit tout d'abord le terme "disciple" et le terme "radical".

Un disciple est quelqu'un qui prent la responsabilité de se mettre sous "la discipline de Jésus". Il note que beaucoup de chrétiens aux 21ème siècles ne traitent plus Jésus comme un Seigneur mais plutôt comme "un copain" qui a des choses intéressantes à dire sur certains sujets de la vie.  Cependant la Bible présente Jésus en tant que Seigneur, en tant que Roi, en tant que Maître, des termes qui impliquent une supériorité.

Un disciple authentique est aussi un disciple "radical". Il nous renvoie à la racine du mot Latin: radix qui signifie racine. Quelqu'un de radical n'est pas quelqu'un qui fait tout exploser, c'est avant tout une personne qui est enracinnée dans leur engagement et dans leur conviction.

Il souligne le fait que beaucoup de chrétiens ont du mal à mettre l'adjectif "radical" à côté du mot "disciple" à cause des mauvaises connotations de ce mot. Cependant, il remarque aussi que l'engagement des chrétiens varie. Jésus lui-même a illustré ces diverses formes d'engagement dans la parabole du Semeur:
"5 Une autre partie tomba dans un sol pierreux où elle n'avait pas beaucoup de terre; elle leva aussitôt, parce qu'elle ne trouva pas un terrain profond, mais quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines." Matthieu 13
L'avertissement de l'auteur est le suivant: notre manière d'esquiver "le discipulat radical" est en étant selectif. Il s'explique en disant que beaucoup de chrétiens choisissent les domaines qu'ils vont suivre en laissant de côté les domaines qui leur seront coûteux. Cependant parce que Jésus est Seigneur, son titre de Roi ne nous laisse pas le choix de choisir comme dans un supermarché les domaines où nous voulons nous soumettre à sa volonté.

Une application de l'amour: l'ordre

6 septembre 2012 /// 0 comments

Quand je parle de l' ordre dans l'église? A quoi pensez-vous?  Peut-être à un policier, un moralisateur, à des restrictions...Peut-être que c'est un mot que vous aimez beaucoup parce qu'il vous donne un sentiment de supériorité, de force, de clareté... Bizarrement c'est une idée dont Paul parle dans la fin de sa lettre aux Corinthiens.

Dans 1 Corinthiens 11 à 14, Paul prend le temps de définir plus précisémment les divisions entre les membres de l'église de Corinthe. Il a introduit le thème des divisions dès le chapitre 1 au verset 10 à 17.

Il nous a présenté plusieurs problèmes dans l'église dès le ch.5 jusqu'au chapitre 10. Les Corinthiens sont égoistes, individualistes, et se considèrent plus sage que Dieu. Il y a énormément de désordre au niveau des relations entre les membres de l'Eglise.

Après avoir démontrer son dégoût face à l'attitude des Corinthiens qui méprisent l'église de Dieu (11:22), Paul démontre que l'attitude des Corinthiens est contraire à l'amour de Dieu défini au chapitre 13.

Le ch.13  est loin d'être un poème pour nous faire rêvasser sur l'amour. Paul n'a pas du tout en tête la romance lorsqu'il écrit ces versets. Ces versets du chapitre 13 se trouvent dans un contexte où Paul corrige l'attitude des Corinthiens depuis le chapitre 5. Paul est en colère contre les Corinthiens parce qu'ils ne mettent pas en pratique cette amour dans l'église.

Face à leur attitude, Paul veut réordonner la vie de l'église. Pour Paul, un manque d'ordre dans l'église équivaut à un manque d'amour. C'est selon lui une manière très distinctive de s'aimer.

Comment pouvons-nous distinguer l'amour dont Paul parle au ch.13 dans le ch.14?

Dans mon âme un beau soleil brille

2 septembre 2012 /// 0 comments

L'été se termine mais le soleil continue de briller même en Décembre et en Avril...




Institut Biblique Belge

31 août 2012 /// 0 comments




L’Institut Biblique Belge est le plus ancien institut biblique francophone en Europe. Fondé en 1919, il a formé des centaines de personnes pour un ministère de la parole de Dieu. Aujourd’hui, il reste et désire rester fermement attaché à cette parole.
Notre mission à l’Institut est de former, en faveur de la moisson de l’Europe francophone, des serviteurs de l’Evangile qui sont fidèles, compétents et consacrés – et cela pour la gloire de Dieu.

L'illusion d'un problème

19 juillet 2012 /// 0 comments

Marc 2:1-12 nous parle du péché. Mais pourquoi est-ce que le péché est une obsession pour les chrétiens?

Si l'on demandait à des personnes dans la rue la question suivante: "Quel est le plus gros problème dans le monde?" Les avis seraient sûrement très variés. Certains diraient que c'est la pollution, d'autres diraient que c'est la crise économique, d'autres l'extinction de certaines espèces, ou le changement climatique. 

Dans l'Evangile de Marc, un homme paralysé vient voir Jésus sur une civière portée par ses amis. Lorsque nous lisons cette histoire, nous sommes surpris par la situation de cette homme souffrant et nous pouvons facilement être choqué par ce que Jésus lui dit. Imaginez que Jésus rentre dans un hôpital et qu'il dise à quelqu'un couché sur un lit: "Tes péchés sont pardonnés".

On serait surement assez surpris par ses propos.

Pourquoi lire la Bible au quotidien?

13 juin 2012 /// 5 comments

Les raisons pour ne pas lire la Bible peuvent être multiples: je n'ai pas le temps, je suis trop occupé, je ne comprends pas la Bible, je ne sais pas par où commencer, je n'en vois pas l'utilité... pour toutes ces raisons et d'autres biensûr, nous ne lisons pas la Bible au quotidien.

Cependant je pense que la raison principale pour laquelle nous ne voulons pas lire la Bible est parce que nous sommes tous pêcheurs et nous n'aimons pas la vérité que Dieu veut nous dire, Romains 1: 18 nous présente ce problème:
"18 La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui par leur injustice tiennent la vérité prisonnière,19 car ce qu'on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître.". 
Dieu nous a fait connaître Sa Vérité mais nous ne voulons pas l'entendre et nous tenons la Vérité prisonnière.

Pourquoi lire la Bible au quotidien?
a/ celui qui lit sa Bible est "Heureux"
Le Psaume 1 nous donne plusieurs motivations pour lire la Bible au quotidien. L'auteur du Psaume commence au v.1 par dire:


"Heureux l’homme qui ne suit pas le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs et ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel et la médite jour et nuit!"

Le livre de Deutéronome

29 mai 2012 /// 0 comments

Le livre de Deutéronome met en évidence le caractère unique du Dieu Yahweh, au dessus des autres Dieu.

On pourrait presque dire que ce livre répond à la question que beaucoup de nos contemporains se posent: "Pourquoi croire dans le Dieu de la Bible alors qu'il y a tant de religions?". Contrairement à ce que nous pouvons penser, la question ne date pas d'aujourd'hui, l'Ancien Testament donne une réponse à cette question sans aucun compromis: le Dieu d'Israël est le seul Dieu qui existe.

Mais ce livre ne nous montre pas simplement que Dieu est le Dieu du peuple d'Israël, il nous montre aussi qu'il est le Dieu souverain de tous les peuples du monde. La souveraineté de Dieu est universelle.

Dans ce livre, le peuple d'Israël est supposé être un modèle aux nations, le peuple de Dieu doit être le centre du sanctuaire où Yahweh doit être adoré. La nation d'Israël doit représenté Yahweh sur terre, son caractère, son soucis pour la justice, ils doivent démontrés aux nations les bénédictions de l'obéissance et les dangers de la désobéissance à Yahweh.

Nombres

23 mai 2012 ///

Si le livre de Lévitique n'est pas toujours très appétissant à la première lecture, le livre de Nombres est l'un des livres les plus difficile à lire. C'est un mélange de genres litérraires, il y a une narration, des lois additionnels, des recensements, des oracles d'un prophète païen, la bénédiction d'Aaron... Avec tous ces genres de litérrature, c'est difficile de trouver comment toutes ces histoires forment ensemble une trame logique linéaire.

Mais le livre de Nombres raconte le pèlerinage du peuple de Dieu du mont Sinaï vers les plaines de Moab, sur le  point de conquérir le territoire. Mais ce sera seulement la seconde génération qui rentrera dans ce territoire. La génération de l'Exode est jugé par Dieu parce qu'ils ont refusé d'entrer par la route la plus directe à Kadès et pour d'autres raisons. Les narrations du voyage du peuple se trouvent dans les chapitres 9 à 22.

Un culte raisonnable bien particulier

13 mai 2012 /// 0 comments

Lorsque Paul commence son application de Romains aux chapitre 12, voici ce qu'il demande aux Chrétiens d'accomplir:
"Je vous encourage donc, frères et sœurs, par les compassions de Dieu, à offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Ce sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait." (Lisez l'article suivant pour plus de détails sur ces versets)
Dans cet article nous allons nous focaliser sur une mise en pratique particulière de ce culte raisonnable

Un blog à suivre!

12 mai 2012 /// 0 comments


1/ Salut "Monsieur Rébéllutionnaire", qui es-tu en réalité ? Que fais-tu dans la vie?

Je suis un Rébéllutionnaire comme un autre ! L’IBG m’a confié la responsabilité du blog il y a environ un an et demi. Il avait alors 6 mois et les articles commençaient à se faire rares. Il avait besoin d’un nouveau souffle. Passionné par la communication de vérités anciennes dans un langage frais, j’ai tout de suite accepté. Ce fut le commencement d’une aventure passionnante !
Autrement, je m’appelle Sam, j’ai 22 ans, et je suis étudiant en école d’ingénieur à Lyon. A côté, je fais tout ce que je peux pour mieux comprendre la vérité, la communiquer, et former d’autres à en faire autant. Je saisis toutes les opportunités qui se présentent à moi, peu importe le support de communication (speech, écriture d’articles, contribution à des livres comme très récemment le livre « 2012 : la fin ? » etc.).
Dans quelques semaines, ma vie va prendre un tournant joyeux. Je vais épouser Fidji, une merveilleuse et magnifique jeune femme qui incarne à la perfection la Rébellution. Nous sommes en train de réfléchir ensemble à la prochaine étape de l’aventure. Affaire à suivre donc…

Une vie nouvelle en Jésus-Christ

3 mai 2012 /// 0 comments

Dans Romains 12, après 11 chapitres, Paul commence enfin son application. Voici l'application générale de la lettre:
"Je vous encourage donc, frères et sœurs, par les compassions de Dieu, à offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Ce sera de votre part un culte raisonnable. 
Mais comment "offrir notre corps comme un sacrifice vivant"? Il précise cela au v.2:
"2 Ne vous conformez pas au monde actuel (1), mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence (2) afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait."
(1) Qu'est-ce Paul sous-entend lorsqu'il dit de ne pas "se conformer au monde actuel"?  
Paul a définit ce terme tout au long de sa lettre notamment au ch.1:18, il développe ce thème jusqu'à la fin du ch.11: 
Paul affirme que se conformer au monde consiste à garder la vérité prisonnière, à remplacer Dieu par une idole, à changer la vérité par un mensonge, à transformer l'ordre naturelle des choses en mettant l'homme à la place de Dieu.

Se soumettre aux autorités

27 avril 2012 /// 0 comments


Un missionaire: c’est quelqu'un qui se soumet aux autorités.

La dernière fois dans notre série d'articles « C’est quoi un missionnaire ? », nous avons vu que nous sommes tous missionnaires, que ce soit dans le bureau, à l’université, ou à la maison.

Mais le « guide des missionnaires » que présente Pierre est très polémique. Voici ce qu'il écrit :  

13 A cause du Seigneur, soumettez-vous à toutes les institutions établies parmi les hommes: soit au roi parce qu’il est au-dessus de tous, 14 soit aux gouverneurs parce qu’ils sont envoyés par lui pour punir ceux qui font le mal et approuver ceux qui font le bien. 15 En effet, c'est la volonté de Dieu qu'en pratiquant le bien vous réduisiez au silence l’ignorance des hommes dépourvus de bon sens. 16 Comportez-vous en hommes libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté mais en agissant au contraire comme des serviteurs de Dieu. 17 Respectez chacun, aimez les frères et sœurs, craignez Dieu, honorez le roi.
C’est surprenant, n’est-ce pas ? D'après Pierre, Dieu utilise notre soumission aux autorités pour propager l'évangile auprès des non-chrétiens. Soulignons encore une fois que Pierre encourage des chrétiens "exilés", loin de chez eux, loin du ciel à mettre en pratique un tel comportement. Ils n’appartiennent pas à ce monde et servent Jésus-Christ le Roi mais pourtant Pierre leur demande de se soumettre aux autorités de ce monde.

Quand l'apologétique ne suffit pas!

25 avril 2012 /// 0 comments

Depuis plusieurs années nous observons dans le mouvement chrétien français, une résurgence de l'utilisation de l'apologétique pour l'évangélisation. S'il est que des auteurs comme C. S. Lewis ou Francis Shaeffer ont fait énormément pour défendre le Christianisme, j'aimerais ajouter un bémol quant à l'utilisation de l'apologétique.

Comme le montre 1 Pierre 3:15-16, nous avons la résponsabilité en tant que chrétien de défendre notre espérance en Jésus-Christ:
Soyez toujours prêts à défendre l'espérance qui est en vous, devant tous ceux qui vous en demandent raison16 [mais] faites-le avec douceur et respect, en gardant une bonne conscience, afin que là même où ils vous calomnient [comme si vous faisiez le mal], ceux qui critiquent votre bonne conduite en Christ soient couverts de honte.

Est-ce que les morts reviennent à la vie?

16 avril 2012 /// 0 comments

Avec beaucoup de joie, J'ai eu l'occasion de retrouver les frères et soeurs de l'Eglise Réformée Evangélique de Cenon et de prêcher sur 1 Corinthiens 15:1-20.

Le message principal était le suivant: "Puisque Jésus est vraiment ressuscité, les retombées pour la vie chrétienne sont glorieuses!"
Paul en suivant une logique rigoureuse nous démontre que si Jésus n'est pas ressuscité, les retombées sont énormes pour la vie chrétienne mais qu'au contraire puisque Jésus est ressuscité, les retombées sont glorieuses et transforment nos vies.

Loin de penser que la Pâques consiste à manger du chocolat, Paul nous montre comment la résurrection de Jésus-Christ transforme notre vie personnelle ainsi que toute l'histoire de l'humanité. Vous pouvez l'écouter ci-dessous:

Une église en bonne santé

12 avril 2012 /// 0 comments

Dans ce livre, Mark Dever présente les caractéristiques d'une église en bonne santé.

Qu'est-ce que nous entendons par le terme "église en bonne santé" ? Quelles sont les marques d'une église "saine" ? Comment discerner si son église est en bonne santé ?

Ce livre adresse ces problèmes.

On pourrait être tenter de penser que ce livre présente des techniques pour créer l'église "parfaite" mais la Bible est clair sur le sujet: l'église parfaite n'existe pas. Ne soyons pas si naïf ! La Bible affirme plutôt qu'elle existera simplement au retour de Christ. L'église de Dieu ressemble davantage à un hôpital pour malades qu'autres choses et elle a souvent l'air en très mauvaise santé.

Il ne faut pas rester très longtemps dans une église pour découvrir une quantité de dysfonctionnements, nous avons naturellement un oeil très critique à l'égard de nos églises. Que ce soit l'enseignement qui n'est pas assez juste, la communion fraternelle qui n'est pas assez fraternelle, la vision qui n'est pas assez claire, la louange qui est trop forte ou trop classique, très vite, nous découvrons que l'Eglise n'a pas l'air en très bon état. Après le tour du monde des églises de toutes les dénominations possibles, on se rend compte que l'Eglise est vraiment malsaine et on décide que c'est mieux de vivre sa foi en solo. On claque la porte de l'Eglise !

A notre époque, on entend des personnes dire qu'ils vivent une relation personnelle avec Jésus et sous-entendant qu'ils ne font pas partie d'une l'Eglise parce qu'il y a trop de dysfonctionnements.

Peut-on être chrétien sans faire partie d'une église ?

Des héros ordinaires

3 avril 2012 /// 2 comments

L'expression "c'est la croix et la bannière" fait référence à une expérience difficile.

Pour certains cette expression pourrait résumer leur expérience de la vie chrétienne. Je viens tout juste de finir un livre de Tim Chester qui s'intitule "Un héros ordinaire, vivre la croix et la résurrection". C'est un très bon livre sur la vie d'un disciple de Jésus. La couverture du livre montre une chaussure de montagne qui grimpe, une manière d'illustrer la marche difficile de la vie chrétienne.

C'est intéressant de voir comment nous pouvons être désabusé après plusieurs années de vie chrétienne. Certains promettent une vie chrétienne glorieuse sur terre en se focalisant sur la résurrection de Jésus, d'autres promettent une vie de calvaire sur terre et se focalisent sur la croix de Jésus.

Mais qui a raison? Qu'est-ce que dit la Bible?

Si vous êtes un peu artiste, vous avez peut-être entendu parler du "motif". C'est une image qui est répétée dans un dessin, une photo, une peinture etc...Tim Chester montre comment la croix et la résurrection sont des motifs bibliques qui devraient modeler notre vie sur terre!

Tim Chester encourage le chrétien à découvrir le motif biblique suivant:
--> En suivant le chemin de la Croix...
--> ...nous sommes en direction de la gloire grâce à la résurrection...
--> ...donc prenons des risques pour l'Evangile maintenant parce que l'Eternité devant nous et sûr.

D'après lui, le thème de la souffrance suivi de la gloire est totalement absent de la pensée chrétienne contemporaine. Nous vivons dans une société qui investit toute son énergie pour créer un sentiment de sécurité, de bien-être en tentant constamment d'éviter toutes formes de souffrances et de sacrifice pour la cause de l’Évangile. Cette culture semble s'être subtilement imposer dans les milieux chrétiens. La notion d'eschatologie aurait presque disparue du milieu chrétien.

La louange à l'église

29 mars 2012 /// 1 comments

Si il y a bien un sujet qui déchaîne les passions des membres de l'Eglise, c'est la louange! Ce que j'entends dans cet article par louange, ce sont les chants que nous chantons le dimanche. (J'ai conscience que cette définition de la louange est très restreinte et n'est pas vraiment biblique vu que la louange ne se limite pas aux chants du dimanche.)

Entre ceux qui veulent chanter avec un orgue, ceux qui veulent une batterie et une guitare électrique, ceux qui ne peuvent pas supporter le bruit d'une cymbale. Ceux qui sont fans de pyrotechnique musicale, Ceux qui préfèrent chanter des hymnes ou ceux qui préfèrent répéter en boucle "Laï, Laï, Laï..." pendant des heures pour entrer en trance. La louange est souvent le sujet qui divise beaucoup de chrétiens.

Certains disent que si on ne répète pas un verset plus de 10 fois, on ne loue pas vraiment Dieu. D'autres disent que si les paroles d'un chant n'ont pas été écrites en dialècte du 16ème siècle, notre louange n'honore pas vraiment Dieu non plus.

Que faire au milieu de tant de désaccord? Pourquoi est-ce que la louange est si souvent un sujet de conflit dans l'église? 

Du pain et du boursin

25 mars 2012 /// 0 comments

Ce matin, je lisais l’évangile de Matthieu quand j’ai abordé une parabole qui m’a beaucoup marqué :

Matthieu 13 :33: «Le royaume des cieux ressemble à du levain qu'une femme a pris et mis dans trois mesures de farine pour faire lever toute la pâte.»

Ça fait quelque semaines que nous faisons nos propres baguettes françaises à la main (les anglais ne savent vraiment pas comment faire le pain!). Le début de l'aventure commence avec une pâte qui est petite, qui colle aux doigts. Cette boule n'a rien d'impressionnant. A chaque fois que je mets le levain dans le bol, je prie que Dieu lève la pâte et que le pain soit bon. A chaque fois, je doute que ce petit organisme bizarre puisse faire lever ma pâte. J’ajoute une cuillère de levain et je laisse la pâte reposer pendant 4 heures. Je reviens de temps en temps pour vérifier l'état de ma pâte, j’enlève le torchon qui couvre le mélange secrètement, pour que mon ami le levain ne sache pas que j’ai des doutes sur son efficacité.

Trois heures après, crie de surprise de la cuisine - mon petit levain a bien fait son travail ! Il ne me déçoit jamais. La pâte s’est bien levée!


La liberté au sein de l'église

20 mars 2012 /// 0 comments

Comment définir la liberté chrétienne ? 

Le chapitre de Paul dans 1 Corinthiens 8 définit la liberté chrétienne dans le contexte de la vie communautaire au sein d'une église. Paul prend l'exemple particulier "de la viande sacrifiée aux idoles"  qui divisent les membres de l'église de Corinthe.

Pourquoi est-ce que Paul choisit cet exemple en particulier? 

Nous avons peut-être des difficultés au 21ème siècle à comprendre pourquoi est-ce que Paul prend cette exemple de "viande sacrifiée".

A Corinthe, les chrétiens vivaient dans une ville riche, puissante, multiculturelle. Ils devaient faire face à d'autres systèmes religieux. Ces religions sacrifiaient de la viande à des dieux et tous ces sacrifices se déroulaient dans des temples païens. On observe dans l'Ancien Testament que le peuple de Dieu devait aussi exercer ce type de sacrifice uniquement pour Yahweh.

Comment écouter une prédication?

14 mars 2012 /// 0 comments

Savez-vous comment écouter une prédication ?

Bien sûr que oui me répondrez-vous!

Mais pourquoi est-ce que Jésus dit cette chose surprenante dans Luc 8:18: "Faites donc bien attention à la manière dont vous écoutez"

Je me suis surpris en lisant le livre de Mortimer Adler intitulé "Comment lire un livre?". Avant d'ouvrir ce livre, je pensais avoir appris toutes les bases de la lecture à l'école primaire. Ce livre m'a prouvé qu'au contraire, j'avais oublié pleins de choses sur la lecture et que je présumais beaucoup de choses lorsque j'ouvrais un livre.

On pense souvent que les questions les plus simples ne méritent pas notre attention, mais c'est intéressant de voir à la vitesse à laquelle nous oublions, nous présumons, nous supposons les choses les plus fondamentales.

Donc à la question suivante: Savez-vous écouter une prédication? Que répondriez-vous?

Qu'est-ce qui vous met en valeur ?

6 mars 2012 /// 2 comments

L'apôtre Paul fait une affirmation choquante dans sa lettre aux Corinthiens:
"S'il faut se vanter, c'est de ma faiblesse que je me vanterai."
De quoi êtes-vous fier ? C'est la question que Paul pose aux chrétiens de Corinthe dans les 4 premiers chapitres de sa lettre. Qu'est-ce qui vous donne envie de "gonfler le torse" et de vous vanter lorsque vous sortez de chez vous? Est-ce que c'est votre réputation? Votre réussite académique ? Votre salaire ? Peut-être que c'est votre statut social ?

WWJD ou QQJAA?

28 février 2012 /// 2 comments

Peut-être que vous avez entendu parler du mouvement "WWJD" (What Would Jesus Do?)?

Ce mouvement chrétien est devenu populaire aux Etats-Unis dans les années 1990 avec cette question choc: Que ferait Jésus à ma place?

C'est un slogan pour beaucoup d'adeptes dans le mouvement chrétien évangélique dans le monde entier. Je me souviens avoir porté un de ces bracelets quand j'étais au lycée pour qu'il m'aide à penser à Jésus ou à ne pas avoir peur de vivre ma vie chrétienne publiquement.

Des millions de chrétiens ont sérieusement considéré cette question. Ils portent ces bracelets fièrement et tentent d'honorer leur foi en Jésus-Christ.

Cependant, c'est amusant de voir que ce slogan a été repris par des manifestants contre le capitalisme à Londres ces derniers mois. Cela prouve que pour beaucoup de personnes, la réponse à cette question n'est pas toujours partial. En effet, pour certains Jésus ferait ceci, pour d'autres Jésus ferait cela. Vu ce manque de clarté, il faut donc se poser la question suivante: Qu'est-ce qu'a Jésus vraiment accomplit?

"Les aveugles et l'éléphant" et le pluralisme

21 février 2012 /// 0 comments

Tim Keller, pasteur dans une église à New York a dit cela:

"La religion peut créer un problème de division et d'intolérance entre plusieurs groupes de personnes. Cependant l’Évangile de Jésus-Christ présente 3 principes fondamentaux pour les chrétiens:

  1. L'humilité.
  2. Un comportement de réconciliation qui n'est pas condescendant ni pharisaïque.
  3. Un amour et un respect pour ceux qui ont d'autres croyances différentes que les nôtres." 

Vous avez peut-être entendu parler de l'Anekāntavāda, l'une des doctrines les plus importantes du jaïnisme. Cette doctrine se réfère aux principes du pluralisme et de la multiplicité des points de vue. Elle est a la base du Post-modernisme. C'est l'idée que "la vérité" ou "la réalité" sont perçues différemment selon les personnes et qu'un seul point de vue ne peut pas définir "la vérité". 

Quand la critique est bonne...

19 février 2012 /// 0 comments

Ça peut paraître difficile à croire mais la critique est un instrument que Dieu utilise. Je n'aime pas être critiqué. Je suis sûr que vous n'aimez pas non plus être critiqués. Mais les critiques nous aident à rester saint d'esprit ou au contraire nous rendent totalement fou. Même si la manière de critiquer est gracieuse ou malveillante, à un bon ou à un mauvais moment, que l'intention soit constructive ou destructive, que le contenu de la critique soit précis ou à moitié vrai ou totalement faux, dans tous ces cas de figure, l'expérience d'être critiqué nous dévoile. 


De quelle manière êtes-vous enclin de réagir à la critique?

Jamais trop d'Evangile!

7 février 2012 /// 0 comments

Vous n'aurez jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais ...assez entendu l'évangile! Vous n'aurez jamais surmonté votre besoin de l'évangile même après avoir été chrétien pendant plus de 30 ans.

Après tout c'est ce que le message de Colossiens dit. Paul démontre la grandeur de Jésus-Christ dans Colossiens 1:15-23:
"Le Fils est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. 16 En effet, c’est en lui que tout a été créé dans le ciel et sur la terre, le visible et l’invisible, trônes, souverainetés, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il existe avant toutes choses et tout subsiste en lui. 18 Il est la tête du corps qu’est l'Eglise; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. 19 En effet, Dieu a voulu que toute sa plénitude habite en lui. 20 Il a voulu par Christ tout réconcilier avec lui-même, aussi bien ce qui est sur la terre que ce qui est dans le ciel, en faisant la paix à travers lui, par son sang versé sur la croix.
 21 Et vous qui étiez autrefois étrangers et ennemis de Dieu par vos pensées et par vos œuvres mauvaises, il vous a maintenant réconciliés 22par la mort [de son Fils] dans son corps de chair pour vous faire paraître devant lui saints, sans défaut et sans reproche. 23 Mais il faut que vous restiez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l'espérance de l'Evangile que vous avez entendu, qui a été proclamé à toute créature sous le ciel et dont moi, Paul, je suis devenu le serviteur."
Quel est votre vision de l’Évangile de Jésus-Christ aujourd'hui? Est-ce que vous vous lassé de l’Évangile de Jésus-Christ? Est-ce que vous pensez que l'évangile n'est pas suffisant pour vous transformer? Est-ce qu'il vous faut quelque chose en plus de l’Évangile? Beaucoup de chrétiens admettent parfois atteindre un plateau dans leur vie chrétienne, est-ce que ça voudrait dire que pour continuer la vie chrétienne il faudrait ajouter quelque chose en plus de l’Évangile?  C'est ce que les faux prophètes de l'église de Colosse voulaient faire croire à cette église.

Qui a crée Dieu?

1 février 2012 /// 0 comments

Dieu est bien plus grand que notre imagination. C'est impossible de mettre Dieu dans un laboratoire scientifique afin de mener une série de tests sur lui. Le livre de la Genèse relate que Dieu a crée l'homme et la femme à son image. Le résultat de cette création est que l'homme a la capacité de penser, d'aimer, de raisonner, de détester etc... Nous avons été crée par Dieu et c'est pour cette raison que nous ne devons pas tomber dans le piège suivant: créer Dieu à notre propre image.

Nous sommes des êtres limités alors que Dieu est infini. Nous sommes bornés, mais Dieu n'est pas limité par l'espace ou le temps. Nous sommes nés un jour et nous allons mourir un jour mais Dieu n'a ni début ni fin, il est l'Alpha et l’Oméga. Il n'a pas été crée. C'est quelque chose que nous avons beaucoup de mal à comprendre. Si nous avions la capacité de tout comprendre sur Dieu et de le définir, soit il ne serait pas vraiment Dieu, soit nous ne serions pas totalement humains.

Naturellement, nous avons une vision réductionniste de Dieu. Et c'est ce que la Bible appelle l’idolâtrie. L’idolâtrie consiste à réduire Dieu à l'état d'une image que nous pouvons contrôler. Le Dieu de la Bible est bien plus grand que sa création et bien plus grand que notre imagination.

Est-ce que toutes les religions mènent à Dieu?

27 janvier 2012 /// 0 comments

Depuis maintenant plusieurs années, le système éducatif ainsi que les médias ouvertement enseignent que toutes les religions mènent à Dieu. Les religions sont représentés comme plusieurs chemins qui vont dans plusieurs directions mais qui arrivent toutes au sommet divin. La Bible démontre clairement que c'est faux!

Mais répondons à la question suivante: Est-ce que toutes les religions mènent à Dieu?

Imaginez que vous vous noyez dans la mer. Vous n'aimeriez pas que les gens qui vous regardent sur la côte vous expliquent les différentes manières que vous avez de vous sortir de cette noyade - surtout si chacun des individus criaient que leur manière de s'en sortir est la bonne et que les autres manières sont fausses. Encore pire, si leur instructions étaient contradictoires. Par contre, si quelqu'un plongeait dans l'eau pour vous sauvez de votre noyade, vous seriez très heureux! Voilà ce dont le monde a besoin. Le monde n'a pas besoin d'une liste d'instructions sur comment atteindre le sommet divin mais nous avons besoin d'un sauveur - quelqu'un qui est capable de plonger dans l'eau et risquer sa vie pour nous sauver.

C'est quoi un "missionaire"?

23 janvier 2012 /// 2 comments

Je ne sais pas à quoi tu penses quand tu lis le mot 
« missionnaire ». Peut-être que cela te fait penser à des célibataires qui disparaissent dans les jungles de l’Amérique du Sud pour partager l’évangile avec des cannibales? Ou peut-être des chrétiens hyper-saints qui se consacrent à apporter l’évangile à des pays aussi étranges que la France ou l’Angleterre ?

N’aie pas peur. Je ne vais pas te demander de venir en Angleterre. Mais je veux essayer de te persuader qu'on ne peut pas dissocier le terme chrétien du terme missionnaire. Le but de cette petite série d'articles est de savoir : comment vivre notre vie quotidienne en tant que "missionnaire" ?

Nous sommes tous missionnaires!


D'après 1 Pierre, les chrétiens habitent tous loin de chez eux. Pierre nous appelle des « résidents temporaires et étrangers sur la terre » (1 Pierre 2:11). Nous n’appartenons plus au pays de notre passeport et nous ne sommes pas là non plus pour imposer une culture sur une autre non plus. Parce qu'en venant à Jésus Christ, nous sommes formés en pierres vivantes, en forme de petites briques dans sa maison spirituelle. Il fait de nous une nation sainte, un peuple racheté.  Nous lui appartenons, nous prenons une nouvelle identité – « le peuple de Dieu ». Nous allons rentrer chez nous un jour mais actuellement, nous séjournons loin de chez nous. Mais pourquoi ?

Effet domino: 2 explications pour le péché originel

20 janvier 2012 /// 2 comments

Quand les chrétiens entendent parler de Romains 5, ils pensent immédiatement au péché originel de la Genèse. Ce passage donne une quantité d'informations pour comprendre la nature et les effets du péché d'Adam.

Notre réaction naturelle est de penser que ce Paul enseigne est injuste: "Comment est-ce que Dieu peut me tenir coupable de quelque chose que Adam a fait il y a plusieurs millénaires?"

Nous ne pouvons pas donné de réponses tout à fait satisfaisantes en ce qui concerne la justice de cet acte mais deux choses peuvent nous aider. 

Tout d'abord, l'acte du péché originelle est fondamentale et requis pour expliquer la perversité universelle de l'homme. Lisez ce que dit Blaise Pascal: 

"Le péché originel est une folie devant les hommes ; mais on le donne pour tel. On ne doit donc pas reprocher la difficulté de comprendre cette doctrine, puisque cette doctrine est folie pour les hommes et que la raison y puisse atteindre. Mais cette folie est plus sage que toute la sagesse des hommes. Car sans cela que dira-t'on qu'est l'homme ? Tout son état dépend de ce point imperceptible. Et comment est-ce que la raison de l'homme pourrait comprendre qu'est-ce que chose de si fou, puisque c'est une chose au dessus de sa raison;  et que sa raison bien loin de l'inventer par ses voies, s'en éloigne dès qu'on lui présente cette vérité ?"

La pertinence de la lettre aux Corinthiens

17 janvier 2012 /// 0 comments

Paul écrit la lettre aux Corinthiens en réponse au rapport que Chloé (1 Cor.1:11) lui a fait sur la situation de l'église à Corinthe.

Corinthe est une ville avec un contexte bien particulier: c'est  une ville portuaire commerciale, une ville riche, une ville où il y a beaucoup de diversité, des philosophes, une ville puissante. Peut-être que vous avez déjà eu l'occasion de passer quelques semaines en vacance en campagne et en revenant en grande agglomération, vous êtes  surpris par la sophistication des gens de la ville. C'est peut-être ce même sentiment que vous auriez eu en voyant la ville de Corinthe. C'est une ville qui ressemble étrangement à nos grandes agglomérations françaises. C'est surprenant de voir la similarité du contexte des Corinthiens à celui d'une église du 21éme siècle. Les Corinthiens sont puissants, riches et intelligents, et se divisent autour de plusieurs questions:

Voici un survol des thèmes traités dans ce livre:

1 Corinthiens 1-4: traite des divisions entre chrétiens mais aussi de la question de la sagesse. Ces chapitres nous démontrent que l'homme n'est peut-être pas si sage qu'il le pense. Peut-être même qu'il serait fou! Paul parle aussi de la question de la liberté l'homme: est-il dépendant ou est t-il totalement libre de penser ? Paul montre aussi ce que Dieu a choisit de révéler à travers la croix et il explique les raisons pour lesquelles Dieu a choisi la croix pour sauver l'humanité plutôt qu'un autre médium.  

Une Bible GPS, ça existe?

12 janvier 2012 /// 2 comments

La Bible est souvent vu comme une carte routière ou un GPS (tourner à droite, la prochaine à gauche...) pour nos vies. Elle est l'instrument par lequel nous savons dans quelle direction aller. Par exemple, si nous avons besoin de prendre une décision particulière, on regarde la Bible et la Bible nous dit quoi faire.

Cette vision de la Bible n'est pas correct parce que nous ne sommes pas le personnage principal de la Bible et la Bible ne parle pas premièrement de nous. La Bible parle avant tout de ce que Dieu a accomplit en Jésus-Christ et de la réconciliation qu'il offre à des pêcheurs. En voyant la Bible comme une carte routière, on prend le risque de s'instaurer dans un rôle compliquée qui peut facilement nous faire désespérer.

Suggérez un article pour ce blog!

10 janvier 2012 /// 3 comments

Est-ce que vous avez un sujet, un thème, une question particulière que vous aimeriez voir sur ce blog?

Postez un commentaire à la fin de cette article pour me dire les articles que vous aimeriez lire et les sujets que vous aimeriez adresser. 

C'est un blog à la carte! Vous êtes libre de contribuer comme vous le voulez.
Ce blog met uniquement en ligne des articles traitant de questions sur la Bible et le Christianisme. L’objectif est de publier des articles de qualité, capables de rester en ligne, mais aussi de publier des sujets d’actualités. Ces documents peuvent être des textes, photos, vidéos.

Même un médecin peut-être évangéliste!

5 janvier 2012 /// 0 comments

Voici plusieurs raisons qui devraient vous motiver à étudier l'évangile de Luc.

1/ Les évangiles sont écrits pour nous faire rencontrer Jésus de Nazareth face à face. Jésus-Christ est l'axe centrale du christianisme et la personne que les chrétiens aiment et louent. Si il y a une personne que les chrétiens doivent apprendre à mieux connaître, c'est Jésus-Christ. L'endroit où nous découvrons le vrai Jésus se trouve dans les évangiles. 

2/ Les évangiles sont l'apogée de toute l'histoire de la Bible. La Bible est l'explication du plan du salut de Dieu. L’évènement phare ou clé de la Bible est enregistré dans les évangiles. Toutes les histoires du plan de Dieu se finalise en Jésus. C'est donc en découvrant en profondeur un évangile que nous pouvons comprendre comment le plan du salut de Dieu se finalise en Christ et comment toutes les parties, les histoires variés de la Bible se joignent ou se rencontrent en Jésus-Christ. C'est en découvrant Jésus-Christ que nous commençons alors à comprendre l'ensemble du message de la Bible.