...un Noël pas si joyeux?

28 décembre 2011 ///

Les fêtes de Noël se terminent et vous avez peut-être chanté de tout coeur en famille ce chant de Noël: "Joie dans le monde".



Peut-être que votre entourage n'a pas cessé de vous souhaiter les choses suivantes: Joyeux Noël! Bonne Année! Pleins de beaux rêves, bonheur etc...

Alors que nous finissons l'année 2011, on peut avoir le sentiment que tout le monde autour de nous nous encourage à être joyeux en cette période de fête. C'est facile de présumer que pour tout le monde Noël est événement formidable. En réalité, pour ceux qui ont des relations familiales difficiles, qui ont perdu un proche, une maladie ou qui n'ont pas pu voir leur famille etc... cette période festive peut sembler douloureuse et interminable. Ces vacances peuvent rapidement devenir un temps où il faut survivre plutôt qu'un temps de joie. Beaucoup de gens souhaiterait plutôt se cacher jusqu'au 2 Janvier plutôt que de célébrer ces fêtes. 

Pouvons-nous trouver de la joie lors des fêtes si notre famille n'est pas au complet suite à un divorce, à un décès ou autre situation difficile...?


Un monde infesté

Dans ces moments difficiles, les chants qu'on chante à l'église peuvent être très réconfortants, des versets que vous avez chanté sans grande réflexion peuvent prendre un sens tout particulier dans ces contextes. Des chants sur la gloire de Dieu peuvent nous aider à réaliser la grandeur et la puissance de notre Seigneur en nous encourageant à nous rappeler qu'il est contrôle de toutes choses. Parfois même si nous avons beaucoup de mal à admettre la bonté de Dieu, écouter des vérités sur le caractère de Dieu vient défier tous nos doutes. 

Pendant que nous passons ces fêtes en nous demandant comment est-ce que Dieu a pu permettre à un proche de disparaître ou pourquoi est-ce que notre famille est si compliquée, ces vérités sur Dieu aide aussi à réaliser l’effet du péché dans le monde. La réalité est que même si nous voulons nous réjouir pendant ces fêtes, les conséquences du péché sont toujours visible dans ce monde et qu'elles nous affectent. 

Lorsque nous chantons le chant d'Isaac Watts, "Joie pour le monde", les paroles de ce chant peuvent nous paraître insignifiante vu la difficulté de la réalité auquel nous faisons face. Cependant nous présumons beaucoup les paroles des chants. On pense que ce chant parle de la première venue de Christ sur terre en tant qu'enfant. Mais comment cela peut-il être possible vu que ce chant célèbre l'extermination du péché: "Sa victoire est totale, Jésus vainc le mal" alors que notre expérience de la réalité est si pénible?

Un monde rénové

Ce chant d'Isaac Watts est inspiré du Psaume 98 qui parle de la venue de Christ. Mais ce Psaume parle avant tout de sa seconde venue en tant que Roi triomphant plutôt que sa première venue en tant que serviteur souffrant sur la croix pour vaincre le péché.

Quand Christ est venu la première fois, Jésus est venu en tant que serviteur pour être crucifié par un monde cruel qui le rejette. Même après la mort et la résurrection de Jésus, le péché et l'affliction n'ont pas cessés. Les conséquences du péché restent présentent dans notre monde. Les nations du monde sont toujours divisés et ne lui rendent pas gloire.

C'est seulement quand Christ reviendra que tout sera différent. Tout genoux sera fléchi cette fois-ci. le fléau du péché disparaîtra totalement. Toutes les nations rendront gloire à Christ parce qu'il aura exterminé le péché et ses conséquences. C'est pour cette raison que nous pouvons chanter ce chant "Joie pour le monde" avec de la joie même si notre situation actuelle est difficile. Ce chant anticipe la joie que nous aurons dans le futur.

C'est donc possible d'avoir un joyeux Noël, une bonne année au milieu des adversités et du fléau du péché en se rappelant que cette joie est mélangé avec la douleur. L'espoir et la joie que nous avons à Noël vient du fait que nous savons que le Christ qui est né dans une étable est mort sur une croix. Que sa mort a été suivie de sa résurrection, et que nous pouvons être sûr qu'il reviendra. Nous pouvons donc chanter ce chant de tout coeur en méditant sur la gloire qui va venir dans le futur.

Article traduit de Nancy Guthrie: http://thegospelcoalition.org/blogs/tgc/2011/11/23/can-we-sing-joy-to-the-world-when-were-grieving/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire