Qui sommes-nous dans l'histoire? David ou Goliath ?

21 décembre 2010 /// 1 comments

Depuis plusieurs semaines, j'ai appris beaucoup de choses à Cornhill concernant la manière dont nous nous identifions aux personnes de la Bible.

Comment appliquer les passages de l'ancien testament ?

Prenons un exemple pour illustrer ce que je veux dire. L'histoire de David et Goliath dans 1 Samuel 17.
Quel est le sens de cette histoire pour nous au 21ème siècle? Comment devons-nous appliquer cette histoire aujourd'hui?

Notre réaction naturelle est de nous identifier à David. Voici un article que j'ai trouvé récemment qui confirme ce que je dis: "Térassez Goliath", "4 géants à abattre" ou encore "En route pour réussir". Nous nous mettons automatiquement dans les chaussures du héro de l'histoire. Nous entendons une quantité de prédication qui nous enseigne que nous sommes des "David" et que nous avons des quantités de "Goliath" à combattre dans nos vies. En mettant notre confiance en Dieu, nous avons la force et le pouvoir de combattre les "Goliaths": les problèmes de notre vie. Ou peut être que Dieu nous demande de développer les "cinq pierres" que David utilise pour combattre Goliath. Ces 5 pierres seraient le courage, la confiance, la préparation, le positivisme, le combat...en cultivant ces vertus dans nos vies, nous deviendrons des "types de David" capable de tout réussir dans nos vies...

Graeme Goldsworthy souligne ce problème plus précisémment que moi dans l'introduction de son livre: "Le Royaume révélé, de l'Ancien Testament à l'Evangile". Il raconte l'histoire de Quentin qui doit présenter l'histoire de David et Goliath à l'école du dimanche. Quentin est cependant perturbé avant la réunion parce qu'il a entendu la semaine d'avant un orateur qui encourageait les enfants à se débarasser d'une série de péchés en expliquant quelles sortes de Goliath nous devions affronter dans nos vies. En utilisant des supports visuels dynamique comme une fronde étiquetée "foi", cinq cailloux étiquetés "obéissance", "lecture de la Bible", "prière" etc... l'orateur n'avait pas su préciser quel caillou avait tué Goliath.

En cultivant ces pierres dans nos vies, nous sommes sur la route du succès!

Goldsworthy remet en cause cette interprétation illégitime et présente une théologie biblique solide en proposant une structure fondamentale d'interprétation de l'Ancien Testament.

Nous nous inquiétons tous / Matthieu 6:25-34

26 novembre 2010 /// 0 comments

Nous nous inquiétons tous!

La vie au 21ème siècle est l'une des plus stressante qui existe! On s'inquiète sur la situation économique actuelle, en ce qui concerne notre santé, au sujet de nos économies, au sujet de nos enfants, de l'école, notre emploi, les relations, comment je vais m'habiller pour la soirée de samedi soir, ce que les gens pensent de nous...

3 fois dans Matthieu Jésus dit: "Ne vous inquiétez donc pas" (v.25,v.31,v.34)

Comment pouvons-nous glorifier Dieu aujourd'hui?

7 octobre 2010 /// 0 comments

J'espère que la majorité des lecteurs de ce blog cherchent à glorifier Dieu à travers leur vie. Mais, est-ce que vous vous êtes déjà demandé comment glorifier Dieu dans nos vies ?

Voici quelques passages qui peuvent vous inspirer:

1- Dites à Dieu vos déclarations de louanges!
Apocalypse 4:8-9: "Jour et nuit, ils ne cessent de dire: Saint, saint, saint le Seigneur, le Dieu tout-puissant, celui qui était, qui est et qui vient."

2- Vivez une vie pieuse visible!
Matthieu 5:16: "C'est ainsi que votre lumière doit briller devant tous les hommes, pour qu'ils voient le bien que vous faites et qu'ils en attribuent la gloire à votre Père céleste."

3- Priez dans le nom de Jésus!
Jean 14:13: "Et quoi que ce soit que vous demandiez en mon nom, je le réaliserai pour que la gloire du Père soit manifestée par le Fils."

"Le Chêne Liège", des roses et des orties

28 août 2010 /// 2 comments

Francis Cabrel dans son dernier CD "Des roses et des orties" et plus particulièrement dans la chanson "Le Chêne Liège" s'adresse à Dieu et le cherche. Il se posent une série de questions très pertinentes dans un contexte actuel où notre société se désintéresse de Dieu et le rejette: Où est Dieu? Est-ce qu'il entend nos prières ? Est-ce qu'il est complètement désintéressé et se fou de l'humanité ?

Voici une liste de questions qu'il pose à Dieu:

- Où êtes vous dans l'atmosphère ?
- Est ce que tu penses à nous un peu ?
- Etes vous là, êtes vous proche, ou trop loin pour entendre nos cloches, ou gardez vous les mains dans les poches, ou est-ce vos larmes quand il pleut ?
- Les voyez vous qui s'interrogent millions de fourmis qui pataugent la tête tournée vers les cieux?

"Qui est notre prochain?"

26 juillet 2010 /// 0 comments

Pourquoi écrire la parabole du Samaritain? Luc 10:25-37 

La parabole du bon Samaritain est une des paraboles les plus connues. Si vous tapez dans google le mot "Samaritain", vous trouverez toute une liste d'hôpitaux qui portent ce nom. Tout le monde connaît l'expression "Faire le bon Samaritain".

Le fait que nous connaissions si bien cette parabole fait que nous sautons sur des applications attives sans vraiment comprendre pourquoi la parabole du "Bon Samaritain" se trouve dans l'évangile de Luc. Pourquoi est-ce que Luc a écrit cette parabole à cet endroit précis dans son Evangile?

"25 Un docteur de la loi se leva, et dit à Jésus, pour l'éprouver: Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle?

26 Jésus lui dit: Qu'est-il écrit dans la loi? Qu'y lis-tu?
27 Il répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain comme toi-même.
28 Tu as bien répondu, lui dit Jésus; fais cela, et tu vivras.
29 Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus: Et qui est mon prochain?

30 Jésus reprit la parole, et dit:
               Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s'en allèrent, le laissant à demi mort.
31 Un sacrificateur, qui par hasard descendait par le même chemin, ayant vu cet homme, passa outre.

Pourquoi faire de l'apologétique ?

23 juillet 2010 /// 0 comments

"L'apologétique est un champ d'études théologique ou littéraire qui consiste à défendre une position. Celui qui s'engage dans cette démarche est appelé un « apologiste » ou un « apologète ». Le terme vient du grec ancien "apologia" (απολογία), qui désigne la défense militaire d'une position contre une attaque. Parmi les premières utilisations du mot, on peut citer l'Apologie de Socrate, un dialogue dans lequel Platon prend fait et cause pour Socrate lors de son procès, mais aussi quelques œuvres d'apologistes du début de l'ère chrétienne, telles que les deux Apologies de Justin de Naplouse adressées à l'empereur Marc-Aurèle, et surtout les écrits de Tertullien, un des principaux apologètes du christianisme primitif." (Voir Apologétique) article tiré de Wikipédia.
Les chrétiens sont souvent considérés par la société comme des individus qui n'utilisent pas leur raison. L'apologétique, c'est l'art de défendre et de présenter des arguments pour la véracité du christianisme, c'est l'art de la persuasion.

La fainéantise dans les Proverbes

21 juillet 2010 /// 0 comments

J'ai récemment été surpris par tous les proverbes qui parlent de la fainéantise. Comprenez moi bien, cet article n'est pas là pour vous dire de travailler plus longtemps, ou de faire davantage et de ne plus dormir ou encore de ne plus prendre de temps à vous relaxer.

Voici simplement une liste de Proverbes sur lequel nous pouvons méditer:

La fainéantise en tant que folie et honte:

Proverbes 10:5: Celui qui amasse pendant l'été est un fils prudent, Celui qui dort pendant la moisson est un fils qui fait honte.
Proverbes 24:30-31: J'ai passé près du champ d'un paresseux, Et près de la vigne d'un homme dépourvu de sens. Et voici, les épines y croissaient partout, Les ronces en couvraient la face, Et le mur de pierres était écroulé.

La doctrine de la création

20 juillet 2010 /// 0 comments

Traduction d'une série d'interventions de Wayne Grudem sur la doctrine de la création. Il a eu une licence à l'université d'Harvard, un Master en divinité de Westminster Theological Seminary, ainsi qu'un doctorat à l'Université de Cambridge. Il est actuellement professeur de théologie à Phoenix Seminary.

"Dieu a crée l'univers à partir de rien, avez-vous déjà essayé de faire ça ? En tant qu'humain nous ne pouvons pas crée quelque chose à partir de rien. On a déjà du mal à crée quelque chose à partir de ce que l'on a. Certains philosophes disent que le fait le plus déroutant dans l'univers est que "quelque chose puisse être", il y a des choses qui existent, mais d'où est-ce que ça vient ?

La religion est la cause de la guerre!

3 juillet 2010 /// 0 comments

L'éthologiste britannique Richard Dawkins dit que "la religion est la cause des conflits du fait qu'elle est génératrice d'une seule vérité."

Toutes les nouvelles que nous voyons à la télévision, ou que nous lisons dans les journaux nous rappellent que tous les conflits contemporains ( les "Twin Towers" du 11 Septembre, le conflit en Iraq, en Afghanistan, en Irlande du Nord, au Moyen Orient, Bosnie, Sri Lanka...) ont éclaté à cause de la différence religieuse.
Il y a aussi les attentats suicides où des hommes donne leur vie pour la cause de leur religion ce qui justifient les propos de Richard Dawkins.
Plus généralement, une inquiétude se développe concernant le rôle de la religion dans l'élaboration des civilisations, et dans sa responsabilité concernant les hostilités entre plusieurs civilisations différentes. La suggestion selon laquelle:"la croyance mène à l'intolérance et finalement à un conflit" est l'une des idées les plus populaires actuellement, mais est-ce que c'est vrai? Est-ce simplement un mythe du 21ème siècle? Comment est-ce que les chrétiens qui croient dans une seule vérité et dans un seul sauveur Jésus-Christ peuvent faire face à ces arguments?


Le travail du Saint-Esprit

24 juin 2010 /// 1 comments

Cette semaine à Londres à St Helen's Bishopsgate se déroule la conférence EMA organsié par Proclamation Trust (là où je suis mes cours bibliques) pour les pasteurs. L'orateur principal est le pasteur John Piper. Quelle joie de voir tous ces pasteurs rassemblés pour recharger leurs batteries spirituelles, étudier la parole de Dieu et continuer à courir la course!

Le thème de cette année est "Un ministère remplie du Saint Esprit". L'histoire de l'église ainsi que la Bible nous montre que nos efforts sont futiles sans le travail du Saint-Esprit. Nous ne pouvons pas survivre comme homme de la Parole (Bible) sans être des hommes remplie du Saint-Esprit. Comme nous le voyons assez clairement, certaines églises mettent un point d'orgue sur le Saint-Esprit, et d'autre mettent en avant la parole.

Qu'est-ce que la Bible pense de cette "division"? Comment est-ce que ces deux élément fonctionnent ensemble ? A quoi ressemble un ministère remplie du Saint-Esprit ? Cette année la conférence va se concentrer sur le rôle du Saint-Esprit dans la vie du prédicateur. Nous allons voir comment des hommes comme Luther et beaucoup d'autres étaient remplis du Saint-Esprit. De nos jours, ces hommes nous semblent complètement obsolète et hors-jeu, pourtant les initiateurs de la réforme ont eu un énorme impacte dans leur contexte grâce à leur étude de la parole(Bible) et l'action du Saint-Esprit.
Aujourd'hui, Christopher Ash nous a démontré grâce à Jean ch:13 à 15 qu'il était impossible de séparer le travail du Saint-Esprit de la parole de Dieu. Ce que les "charismatiques" cherchent à faire est de baser leur croyance sur des expériences tandis que les mouvements plus "conservateurs" basent leur croyance sur des preuves historiques trouvé dans la parole.

La Bonne Nouvelle de la Trinité

16 juin 2010 /// 0 comments

Nous vivons dans une culture fragmentée et isolée. Ce n'est pas simplement la société qui est fragmentée mais aussi la vérité. La vérité est maintenant une question de choix personnel et individuel. On a très peu de connaissance concernant les notions de communauté ou de cohésion sociale. Les sociétés humaines ont constamment luttées pour maintenir une cohésion entre l'individu et la communauté. Nous voyons cette tension en particulier en prenant l'exemple du totalitarisme lorsque le pouvoir de l'état restreint les libertés de l'individu. Nous le voyons de manière plus subtile dans la mondialisation, ou la Mcdonalisation du monde - c'est le développement d'une culture homogène, globale qui vient détruire la culture locale, et régionale. Nous sommes manipulés par la publicité, par la pression du groupe qui nous encourage au rêve consumériste - en gros un faux rêve!


Dietrich Bonhoeffer

15 juin 2010 /// 2 comments

Issu de la haute bourgeoisie allemande, Dietrich Bonhoeffer accomplit de brillantes études de théologie à l'université de Berlin et achève son doctorat à l'âge de 24 ans. Il voyage ensuite à l'étranger et a l'opportunité d'étudier un an à New York. De retour à Berlin, il donne des cours de théologie et écrit plusieurs ouvrages.
Dès l'arrivée de Hitler au pouvoir en 1933, Dietrich Bonhoeffer dénonce ses prétentions dictatoriales et s'oppose fermement au nazisme. Avec les théologiens Martin Niemöller et Karl Barth, il fonde l'Eglise confessante.
De 1933 à 1935, il officie à Londres dans deux églises protestantes de langue allemande. Il rentre dans son pays pour donner un séminaire clandestin de théologie. La Gestapo lui a en effet interdit de prêcher, enseigner et parler en public. Il travaille alors avec de nombreux opposants au pouvoir d'Hitler.

Durant la seconde Guerre mondiale, il se bat contre l'antisémitisme et l'Eglise confessante représente un foyer d'opposition au nazisme. En 1939, il rejoint un groupe d'opposants dont le but est de renverser le régime en tuant Hitler. Mais en 1943, Bonhoeffer est associé à de l'argent sorti de Suisse pour aider les juifs et est emprisonné. Après l'échec de la tentative d'assassinat d'Hitler du 20 juillet 1944, le lien entre Bonhoeffer et les conspirateurs est découvert. Il est pendu le 9 avril, trois semaines après la libération de la ville. Eminent théologien, Dietrich Bonhoeffer s'inscrit surtout parmi les héros de la résistance au nazisme.

Confessions d'Augustin

14 juin 2010 /// 0 comments

Je viens tout juste de commencer le premier chapitre des "Confessions" d'Augustin et je suis tombé sous le charme. J'ai rarement lu un écrivain qui parle de Dieu avec autant de passion et d'amour.
Avant de commencer à le lire, je redoutais un peu la lecture. Je pensais qu'Augustin me ferait un cours magistral de théologie. C'est bien ce qu'il fait dans son livre mais il le fait avec une humanité et un amour pour Dieu qui surprend. A travers les expériences de sa vie, il révèle la grandeur et l'infinité de Dieu par rapport à la petitesse de l'humanité.

L'influence d'Augustin sur la culture Occidentale est colossale. Certains vont même jusqu'à dire qu'après Jésus et l'apôtre Paul, Augustin est celui qui a le plus influencé l'histoire du Christianisme. C'est donc un livre que je recommande fortement à lire! Ce qui est génial dans son livre, c'est quand les chapitres sont très courts !



Voici un extrait des Confessions:

La seule connaissance de Dieu nous rend heureux.
"Seigneur, qui êtes le Dieu de vérité, suffit-il pour vous être agréable d'être instruit dans ces connaissances? Malheureux est celui qui connaît toutes choses, et qui ne vous connaît pas. Bienheureux est celui qui vous connaît, quoiqu'il les ignore. Et quand à celui qui vous connaît et connaît aussi ces choses, il n'en est pas plus heureux pour les connaître; mais c'est la seule connaissance qu'il a de vous qui le rend heureux, pourvu qu'en vous connaissant comme Dieu il vous glorifie aussi comme Dieu; qu'il vous rende grâces de vos dons, et qu'il ne se perde pas dans la vanité de ses pensées.